Production alimentaire par l’élevage ou la culture – 6ème – Cours – SVT

Production alimentaire par l’élevage ou la culture – 6ème – Cours – SVT

La production alimentaire par l’élevage ou la culture

  • Des aliments pour répondre à nos besoins
  • Améliorer une production

Pour subsister et rester en bonne santé, l’Homme consomme des aliments d’origine animale et végétale. Pour se les procurer, il pratique l’élevage et la culture des végétaux qui apportent les constituants organiques dont il a besoin.

I. Identification des éléments nécessaires à la croissance et à l’entretien de l’organisme

1. Les glucides :

  • Ø Le glucose des aliments peut être détecté à l’aide d’un papier test spécifique.
  • Ø Le glucose peut aussi être détecté à l’aide d’un réactif nommé « liqueur de Fehling » qui devient rouge brique lorsqu’on le chauffe en présence de glucose.
  • Ø La présence d’amidon peut être détectée à l’aide de l’eau iodée : ce réactif marron devient alors bleu foncé.

2. Les lipides :

La présence de lipides est révélée lorsqu’on met l’aliment en contact d’un papier absorbant : il apparaît une auréole translucide.

L’huile d’olive, le beurre et toutes les matières grasses sont nos principales ressources de lipides.

3. Les protides :

Les protides peuvent être identifiés à l’aide d’un papier test ou avec de l’acide nitrique qui passe alors de l’incolore à la couleur jaune.

On trouve des protides dans la viande, le poisson et les œufs.

 

Les apports journaliers recommandés (AJR) ou apports nutritionnels conseillés (ANC) :

Les rations alimentaires équilibrées en protides, lipides, glucides, sels minéraux et vitamines varient selon l’âge, la taille, le sexe et l’activité des individus.

Elles évoluent au cours de la vie. L’AFSSA, ou Agence française de sécurité sanitaire des aliments, étudie et publie les résultats de recherche sur les besoins alimentaires des différentes catégories de population.

 

 

II. Apport de l’élevage

L’Homme pratique l’élevage de quelques espèces animales pour se procurer de la viande, des œufs et du lait. Ainsi évite-t-il les aléas de la chasse, plus dangereuse et moins productive. Par ailleurs, il consomme pratiquement tout l’animal.

Les espèces animales les plus couramment élevées sont le porc, les bovins, les volailles, chacune apportent différents constituants.

1.Élevage de porcs

L’Homme élève cet animal pour sa chair (les muscles). Les muscles consommés ont des noms différents : jambon, palette, filet, etc. L’Homme consomme également les abats sous forme de plusieurs préparations culinaires : charcuteries, saucisses, etc.

 

 

2.Élevage de vaches

L’élevage de vaches laitières.
Les vaches laitières fournissent le lait grâce à la traite, qui sera consommé tel quel ou transformé.

Le lait est un aliment complet : il apporte à l’Homme pratiquement tous les aliments simples, notamment les sels minéraux tels que le calcium qui sert à la consolidation du squelette ou des dents. De plus, il peut être transformé en de nombreux fromages et autres laitages (yaourt, fromage blanc, etc.).

III. Apport des cultures de végétaux

1. Choix des cultures

L’Homme pratique la culture des végétaux. Il choisit les plantes à cultiver en fonction de ce qu’il souhaite consommer (fruit, graines, feuilles, racines, tubercules, etc.) et de leur teneur en glucides, en lipides ou en protides. Les fibres et les sels minéraux sont également indispensables à notre santé.

Exemples de végétaux cultivés pour leur teneur en glucides (sucres) :

  • Le maïs est cultivé pour ses grains ; lorsqu’il est consommé frais, ceux-ci sont riches en sucres (75 % à 80 %) ; en les broyant, on peut en extraire une huile (2 % à 8 %) très utilisée dans les préparations culinaires ;
  • La betterave est récoltée pour servir de nourriture d’élevage et pour la production de sucre raffiné.

Pour fabriquer du sucre, on fait bouillir les betteraves, puis on en extrait le jus riche en sucre. Ensuite, on traite ce jus et on le sèche pour obtenir du sucre blanc. On peut également obtenir du sucre à partir de la canne à sucre, de l’érable ou du palmier dattier.

Exemples de végétaux cultivés pour leur teneur en sels minéraux et en fibres :

  • l’endive,  la frisée, certains champignons, le céleri frais ;
  •  les algues marines sont extrêmement riches en sels minéraux.

Exemples de végétaux cultivés pour leur teneur lipides :

  • Les fruits secs tels que les amendes, les noix, la noix de coco séchée, les noix de cajou ;
  • les olives, les arachides, les cacahuètes.

 

Exemple de facteurs favorisant l’élevage de poulets et la production de protéines

Les volailles sont élevées pour leurs œufs et leur viande dans la plupart des régions du monde. Leur élevage permet une production rapide de protéines animales pour un coût restant acceptable ce qui permet de nourrir de nombreuses populations.

Les volailles se reproduisent rapidement et prennent vite du poids. Pour améliorer le rendement de la production, elles sont élevées en confinement, c’est-à-dire dans des conditions de température, d’éclairage et de surfaces vitales précises donnant une production maximale.

Exemple de facteurs favorisant la production des céréales

L’utilisation des grandes machines pour le laboure et la récolte

augmente significativement la production des céréales (blé) .

 

Conclusion :

Grâce à l’élevage, l’Homme peut se procurer, de façon régulière et en quantité suffisante, les protéines et les matières grasses dont il a besoin.

La culture de végétaux lui apporte principalement les glucides, notamment l’amidon (féculent ou sucre lent).

 



Production alimentaire par l’élevage ou la culture – 6ème – Cours – SVT    rtf

Production alimentaire par l’élevage ou la culture – 6ème – Cours – SVT    pdf

Tables des matières L'alimentation humaine - SVT : 6ème - Cycle 3