Photorécepteurs aux aires visuelles cérébrales – 1ère ES – L – Exercices

Exercices à imprimer pour la première ES – L – Des photorécepteurs aux aires visuelles cérébrales

Exercice 01 : Traumatisme crânien

A la suite d’un traumatisme crânien très violent, Céline se plaint de troubles de la vision des couleurs, et demande à changer de lunettes, espérant retrouver une vision normale. Elle consulte un médecin ophtalmologiste qui fait un bilan complet de sa vue :

  • La rétine n’est pas touchée et réagit normalement ;
  • Le fond de l’œil est normal.

L’IRM du cerveau de Céline montre « une importante atteinte de la partie interne et postérieure de l’hémisphère gauche avec modification irréversible des tissus lésés. »

Carine doit-elle changer de lunettes ? Quelle est l’origine probable du trouble dont elle souffre ?

Exercice 02 : Un cas d’anomalie du champ visuel

Le champ visuel d’un œil correspond à la région de l’espace dans laquelle un œil immobile, fixé sur un point, est capable de détecter des stimuli visuels.

Une femme de 41 ans présente une hémianopsie bilatérale c’est-à-dire une perte de vison pour chaque œil, de la moitié de son champ visuel (Document. 1).

Document 2 : IRM cérébrale d’une personne témoin

Les IRM cérébrales d’une personne témoin montrent sur une coupe axiale (Document. 2a) et sur une coupe coronale (ou frontale) (doc. 2b) la localisation du chiasma optique. La zone encadrée correspond à la même zone que celle du document 3.

La vue coronale ou encore frontale est donnée pour vous permettre de comprendre le document. 1b. Vous devez trouver l’origine de l’anomalie en mettant en relation le document 1 avec le document de référence qui correspond à une vue axiale du cerveau comme le document. 2a.

Document 3 : IRM cérébrales de la personne atteinte d’hémianopsie bilatérale.

L’IRM du document 3 montre, au centre du cliché, une tâche qui révèle que la patiente est atteinte d’un volumineux adénome (tumeur) hypophysaire. Le territoire cérébral situé à proximité de cet adénome est comprimé, ce qui entraine un défaut d’irrigation et de fonctionnement. La portion des voies visuelles qui subit cette pression est située dans la région du chiasma optique (voir le document de référence ci-dessous).

Document de référence : Les voies visuelles.

En mettant en relation le document de référence avec le document 1 et 2, expliquer l’origine de la perte de vision des deux côtés du champ visuel de cette femme. Votre explication sera accompagnée du document de référence qui sera complété.

 



Photorécepteurs aux aires visuelles cérébrales – 1ère ES – L – Exercices   rtf

Photorécepteurs aux aires visuelles cérébrales – 1ère ES – L – Exercices   pdf

Correction

Correction – Photorécepteurs aux aires visuelles cérébrales – 1ère ES – L – Exercices   pdf

Tables des matières Des photorécepteurs aux aires visuelles cérébrales - Vision du monde : de l'œil au cerveau - Représentation visuelle - Sciences et technologie : Première ES L - 1ère ES L