Lecture et questions – Cm1 – Cm2 – Lecture – Texte informatif – Documentaire- Cycle 3

 

Grâce à Astérix, on sait que, du temps des Gaulois, les forêts grouillaient de sangliers. Mais ils n’étaient pas les seuls hôtes de ces bois. Des ours bruns y vivaient aussi.

 

…………………………………

 

A partir de cette époque, les hommes ont commencé à défricher les forêts. Pour instaurer leurs villages. Pour cultiver la terre. Pour avoir du bois pour construire des navires de guerre. Les ours étaient de plus en plus à l’étroit dans ces forêts de plus en plus petites. Manquant de nourriture, ils tuaient parfois du bétail. Ils osaient ainsi faire concurrence à l’homme… Dès lors, les ours ont été tellement pourchassés qu’au Moyen Age, ils avaient presque complètement disparus de nos régions.

LES SURVIVANTS

 

………………………………………………..

 

Aujourd’hui, il reste dix ours, très menacés, dans les Alpes Italiennes et dix autres, tout aussi en danger, dans les Pyrénées françaises. Quatre-vingts, mieux protégés, vivent dans le Parc National des Abruzzes en Italie et cent dans la Cordillère Cantabrique, au nord de l’Espagne. C’est une chaîne de montagnes encore très sauvage qui longe toute la côte nord de l’Espagne. Il y a quelques années encore, beaucoup de villages de ces montagnes n’étaient pas accessible en voiture. Les gens laissaient leur 4×4 au bout de la petite route montagneuse. Ils continuaient alors, à dos de mules, le sentier qui menait au village. Beaucoup de ces villages n’avaient pas l’électricité et la radio remplaçait le téléphone.

…………………………………….

            Mais les choses sont en train de changer! On creuse des routes dans la montagne. On tend des câbles. On développe l’industrie minière. On y attire des touristes. On leur installe des téléphériques. On abîme ainsi souvent la montagne et l’habitat de l’ours. Il faut dire que les gens de ces villages de montagnes ont l’envie, et le droit, de s’ouvrir au monde, d’avoir un peu plus de confort, de se moderniser. Mais, jusqu’à présent, ils ont toujours réussi à vivre en harmonie avec la montagne. Pour devenir modernes, il ne faut pas nécessairement casser cette harmonie.  Il y a moyen de construire des routes qui évitent les zones où l’ours recherche la tranquillité.

Qui sont les Gaulois?………………………………..

……………………………………………………………..

Quand vivaient-ils?…………………………………..

Qu’ont fait les hommes? ……………………………

Pourquoi? – …………………………………………….

– ……………………………………………

– ……………………………………………

Que s’est-il passé pour l’ours? …………………….

……………………………………………………………..

Dés lors qu’a fait l’homme ? ……………………….

……………………………………………………………..

Combien  et où reste-t-il des ours actuellement ?

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

Comment étaient les villages et leurs habitants, il y a quelques années encore?

……………………………………………………………..

……………………………………………………………..

Que fait-on maintenant?

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

Conséquence? …………………………………………

Quelles sont les envies des villageois?

-………………………………………………….

-………………………………………………….

-………………………………………………….

Il y a moyen de ne pas transformer toutes les forêts feuillues des vallées, où l’ours fait ses provisions avant l’hiver, en plantations de pins.

S.O.S

 

………………………………..

Des scientifiques espagnols et deux associations de protection de la nature se sont rassemblés pour essayer de convaincre les gens du coin et les hommes politiques. Ils ont lancé le « projet Ours ». L’une de ces associations est espagnole, l’autre est belge: les réserves naturelles – RNOB. Ensemble, elles essaient de récolter de l’argent pour acheter ou louer des terrains importants pour l’ours: Là où ils vont à l’automne se gaver de fruits des bois avant d’affronter l’hiver, ou là où ils trouvent de bons abris où faire leur tanière pour passer l’hiver et où les femelles mettent bas.

……………………………………..

            Mais protéger l’habitat de l’ours ne suffit pas. L’ours brun est totalement protégé par la loi espagnole depuis 1973. Pourtant, chaque année, des ours meurent dérangés par les battues ou abattus d’une balle parce que le chasseur croyait avoir vu un sanglier! C’est le braconnage qui fait le plus de dégâts. Chaque année, des ours meurent empoisonnés par des appâts destinés à tuer les renards et les loups. Ou pris dans des collets destinés aux chevreuils ou aux sangliers. Pour les spécialistes du  » projet ours « , c’est la chasse qui permettra de sauver l’ours. Mais pas n’importe quel chasse! Pour les gens de ces villages, chasser est très important. Si on leur interdit de chasser, ils vont braconner, en cachette, sans contrôle. Par contre, si on autorise la chasse dans certaines zones, à certaines périodes et pour certains gibiers, on sauvera plus facilement l’ours.

16 NOVEMBRE 2004

                                          Le petit Ligueur

 Anne Versailles 

Que peut-on faire  pour ne pas casser l’harmonie?

……………………………………………………………..

……………………………………………………………..

Qui oeuvre pour l’ours?

……………………………………………………………..

……………………………………………………………..

Que font-ils?

-……………………………………………………………

……………………………………………………………..

-……………………………………………………………

……………………………………………………………..

Qu’y a-t-il depuis 1973? ……………………………

……………………………………………………………..

Causes de mortalité?

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

-……………………………………………………………

C’est la chasse qui permettra de sauver l’ours

Explique comment?

……………………………………………………………..

……………………………………………………………..

……………………………………………………………..

……………………………………………………………..



Lecture et questions  rtf

Lecture et questions  pdf

Tables des matières Textes informatifs / Documentaires - Lecture compréhension - Lecture - Français : CM2 - Cycle 3