Le hérisson – Cm1 – Cm2 – Lecture – Texte informatif – Documentaire- Cycle 3

L’arbre aux hérissons

De sa prison où il est enfermé pour des raisons politiques, Antonio Gramsci écrit de nombreuses lettres, notamment à son fils Delio.

22 février 1932

Cher Delio,

J’ai bien aimé ce que tu me racontes au sujet de ce « petit coin zoologique » que tu as arrangé dans l’appartement, avec des pinsons et des poissons. Si les pinsons s’échappent de leur cage, il ne faut surtout pas les attraper par les ailes ou les pattes, qui sont délicates et peuvent se casser ou se fouler ; il faut les prendre à pleine main par le corps, sans serrer. Moi, dans mon enfance, j’ai élevé beaucoup d’oiseaux : faucons, chouettes, coucous, pies, corneilles, chardonnerets, canaris, pinsons, alouettes, etc., et aussi d’autres animaux : un petit serpent, une belette, des hérissons, des tortues.

Voici comment j’ai vu des hérissons faire la récolte de pommes. Un soir d’automne, il faisait déjà nuit mais c’était pleine lune, je suis allé avec un camarade dans un champs d’arbres fruitiers, surtout des pommiers. Nous nous sommes cachés dans un buisson, près d’une tanière de hérissons, à contre-vent pour qu’ils ne nous sentent pas. Soudain les voilà qui sortent, cinq : deux gros et trois petits. En file indienne ils se sont dirigés vers les pommiers, ils ont flâné un moment dans l’herbe, puis ils se sont mis au travail : s’aidant de leur museau et de leurs pattes, ils faisaient rouler les pommes que le vent avait détachées des arbres et les rassemblaient soigneusement dans un endroit bien plat. Mais il faut croire que les pommes tombées ne leur suffisaient pas ; le plus gros hérisson, le nez en l’air regarda autour de lui, choisit un arbre particulièrement chargé de pommes et y grimpa, suivi par sa femme. Ils s’installèrent sur une branche et commencèrent à se balancer en cadence : la branche se mit à osciller de plus en plus, si bien que de nombreuses pommes tombèrent par terre. Après les avoir réunies avec les autres, tous les hérissons, grands et petits, se mirent en boule et se roulèrent sur les pommes, qui se plantaient ainsi dans leurs piquants : les petits n’en avaient que quelques-unes, mais le père et la mère avaient réussi à enfiler sept ou huit pommes chacun.

Tandis qu’ils retournaient à leur tanière, mon camarade et moi nous sommes sortis de notre cachette, nous avons mis les hérissons dans un sac et les avons emmenés chez nous. Moi j’eus le père et deux petits et je les gardai plusieurs mois, en liberté dans la cour ; ils faisaient la chasse à tous les insectes, blattes, hannetons, etc., et mangeaient des fruits et des feuilles de salade. Ils raffolaient des feuilles fraiches et c’est ainsi que j’ai pu les apprivoiser un peu : ils ne se mettaient plus en boule quand ils voyaient approcher des gens. Mais ils avaient très peur des chiens. Je m’amusais à lancer dans la cour des couleuvres vivantes pour regarder les hérissons les attaquer. Dès que l’un d’eux apercevait une couleuvre, il fallait le voir tricoter de ses quatre petites pattes et charger courageusement. La couleuvre dressait la tête, dardait sa langue et sifflait ; le hérisson poussait un petit cri aigu, saisissait la couleuvre entre ses pattes avant, lui mordait la nuque puis la grignotait peu à peu, par petits morceaux. Ces hérissons disparurent  un jour, quelqu’un les avait sûrement pris pour les manger.

Je te raconterai dans une prochaine lettre l’histoire de la danse des lièvres, de l’oiseau tisseur et de l’ours, et bien d’autres choses concernant d’autres animaux que j’ai vues ou entendues dans mon enfance.

Questionnaire

Qui écrit cette lettre ? ________________________

En quelle année écrit-il la lettre ? ________________

Quel est le prénom de Gramsci ? Et celui de son fils ? _______________________

Trouve une phrase du texte qui prouve que Delio a déjà écrit une lettre à son père.

_______________________________________________________________________

Qu’est-il sans doute arrivé aux hérissons ?

_______________________________________________________________________

Grâce à quels aliments Gramsci a-t-il pu apprivoiser un peu ses hérissons ?

__________________________

Comment se fait-il que les deux camarades puissent observer toute la scène alors que c’est la nuit ?

_______________________________________________________________________

Lequel des hérissons choisit l’arbre ?

_______________________________________________________________________

Qu’ont-ils fait lorsque les hérissons retournent vers leur tanière ?

_______________________________________________________________________

Entoure la réponse qui convient sans t’aider du dictionnaire.

Une tanière c’est :                   un animal carnivore

une plante

l’abri de certains animaux

Osciller c’est :               balancer de gauche à droite

casser

faire du bruit

Comment faut-il attraper un pinson :         délicatement, du bout des doigts

sans les serrer mais à pleine main

par la tête

A quoi ressemble une couleuvre ?

A quoi ressemble une blatte ?

Qu’est-ce qu’une alouette ?



Lecture – Compréhension le hérisson  rtf

 Lecture – Compréhension le hérisson  pdf

Tables des matières Textes informatifs / Documentaires - Lecture compréhension - Lecture - Français : CM2 - Cycle 3