Le plat du chien – Cm1 – Cm2 – Récit – Lecture – Cycle 3

Le plat du chien – Cm1 – Cm2

Une petite route touristique, en Bretagne. Un virage si aigu que l’on est vraiment obligé de
ralentir, découvrant de plus un si joli panorama qu’on n’a plus tellement envie d’aller vite.
L’endroit est remarquablement choisi.
Au bord de la route, il y a une masure bretonne telle qu’elle doit être : pitoyable et pittoresque. Et assis sur le seuil, qui fume sa pipe au soleil, il y a un vieux Breton, ridé, barbu, comme sur les images. Enfin, devant l’ancêtre, il y a la niche et le chien.
Un vilain animal. Un corniaud.
– Nom d’un petit bonhomme ! Lâche le touriste, en écrasant le frein. Vise un peu, chérie, dans quoi bouffe ce cabot !
Ce disant, il amorce une discrète marche arrière.
La pâtée du chien se trouve dans un plat énorme, en porcelaine de Chelsea, une fortune aux yeux de l’amateur.
Notre touriste s’approche du vieux Breton, le chapeau à la main
– Le magnifique chien que vous avez là !
– Vous rigolez ? Mon chien ! C’est un vilain corniaud, d’abord, il est malade. Puis c’est un sac à puces, et n’approchez pas : il est méchant.
– Tant pis ! Moi, je vous l’achète.
– Mais je ne veux pas le vendre ! J’y tiens ! Il n’en a plus pour longtemps, mais c’est ici qu’il mourra !
– Essayez de comprendre, nous avions le même. Il est mort le mois dernier. Depuis, les enfants pleurent, et moi je cherche en vain…
– Je ne veux pas le vendre.
– Je vous en donne deux cent cinquante francs !
– Pas question !
– Cinq cents.
– Mais …
– Mille !
– Comment ? Vous me donneriez mille francs de cette charogne ? Mais vous êtes fou ! Enfin, tous les goûts sont dans la nature … ça vous regarde. Dites, cette somme, vous l’avez, là, en billets, que je peux toucher ? Je n’ai jamais vu tant d’argent.
Le touriste sort mille francs en billets, les donne au vieux, détache le chien, l’emmène dans la voiture, continuant sa pénible comédie.
– Mes enfants, voilà votre cher petit chien, il n’était pas mort, je vous l’avais bien dit.
Les gosses abasourdis s’écartent du repoussant animal. Revenu à son volant, le touriste paraît se raviser, parfois même, il démarre, passe en première…
Mais il revient pour dire au paysan
– J’y pense… en route, il pourrait avoir faim, alors, si ça ne vous fait rien, je vais prendre la pâtée.
Ce disant, il tend les mains vers le plat de porcelaine précieuse, mais le vieux arrête son élan.
– Bien sûr, Monsieur, la pâtée, je vais la verser dans une boîte de conserve. Ce plat, je le garde.
Veuillez le remettre en place, immédiatement. C’est le troisième chien que je vends cette semaine.
Précision ajoutée le regard droit dans les yeux du touriste. Que peut-il répondre, lui, empêtré dans sa comédie familiale ! Il prend la pâtée (c’est le cas de le dire). Dans un rayon de quelques kilomètres, après le joli virage, on trouve pas mal de chiens errants.

Ressources pédagogiques en libre téléchargement à imprimer et/ou modifier.
Public ciblé : élèves de CM2 Cycle 3 – Domaines : Lecture Français
Sujet : Le plat du chien – Cm1 – Cm2 – Récit – Lecture – Cycle 3



Le plat du chien – Cm1 – Cm2 – Récit – Lecture – Cycle 3
Le plat du chien – Cm1 – Cm2 – Récit – Lecture – Cycle 3

 

Tables des matières Récits - Lecture compréhension - Lecture - Français : CM2 - Cycle 3