La Ve République à l’épreuve de la durée – 3ème – Cours

La Ve République à l’épreuve de la durée – 3ème – Cours

  • Comment la Ve République s’adapte-t-elle aux demandes de la société ?
  • Comment les institutions de la Ve République prennent-elles progressivement en compte les multiples transformations de la société française ?
  • Quelles sont les principales évolutions politiques de Ve République depuis 1969 ?
  • Comment la loi répond-elle aux revendications de la société et notamment les femmes ?
  • Comment les alternances et les cohabitations font-elles évoluer les Ve République ?
  • Comment les forces politiques s’opposent-elles et se divisent-elles au sujet de la construction européenne ?

Je me repère dans l’espace et dans le temps

Le régime semi-présidentiel de la Ve République perdure après le départ du général de Gaulle, malgré les alternances politiques à partir de 1981. Cependant, les gouvernements doivent adapter les lois aux nouvelles aspirations sociales, économiques, politiques et culturelles des Français. Cette modernisation est notamment rendue nécessaire par le contexte de ralentissement économique, la féminisation du marché du travail, le vieillissement de la population ainsi que l’ouverture européenne et mondiale du pays.

Date Évènement
1969 – 1974 Mandat de Georges Pompidou
1970 Création du SMIC (salaire minimum)
1973 Premier choc pétrolier : le prix du pétrole augmente
1974 – 1981 Mandat de Valérie Giscard d’Estaing
1975 Légalisation de l’IVG
1979 Second choc pétrolier
1981 – 1988 Premier Mandat de François Mitterrand
1981 Abolition de la peine de mort
1982 Grandes lois sociales (retraite à 60 ans, 5e semaine de congés payés, etc.)
1983 « Tournant de la rigueur » : des mesures d’économies sont mises en place par l’Etat
1986 – 1988 Première cohabitation : Jacques Chirac est premier ministre
1988 – 1995 Second Mandat de François Mitterrand
1988 Création du RMI (Revenu Minimum d’Insertion)
1992 Referendum sur le Traité de Maastricht
1993 – 1995 Seconde cohabitation : Edouard Balladur premier ministre
1995 – 2002 Premier Mandat de Jacques Chirac
1997 – 2002 Troisième cohabitation : Lionel Jospin premier ministre
1999 PACS
2000 Création de la CMU (Couverture Maladie Universelle) ; abaissement du temps de travail à 35 heures
21 Avril 2002 Jean-Marie Le Pen (Front National) au second tour de l’élection présidentielle
2002 – 2007 Second Mandat de Jacques Chirac
2003 Refus français de participer à la Guerre d’Irak
2005 Victoire du « non » au referendum sur la Constitution Européenne
2007 – 2012 Mandat de Nicolas Sarkozy
2012 – ? Mandat de François Hollande

 

Définitions :

Alternance : changement de majorité gouvernementale, généralement entre la droite et la gauche.

Radio libre : radio privée, indépendante de l’Etat.

Rigueur : nouvelle politique économique consistant en une réduction des dépenses de l’Etat.

Clivage : opposition marquée sur un ensemble de questions qui divisent le paysage politique en deux parties bien distinctes.

Europe des nations : coopération entre les gouvernements nationaux sans transfert de pouvoirs, empêchant ainsi qu’une décision européenne, prise par une autorité supérieure, s’applique à un Etat qui s’y opposerait.

Fédéraliste : partisans d’un transfert de pouvoirs important des Etats à des institutions communes pour mener des politiques à l’échelle européenne.

Cohabitation : période pendant laquelle le président de la République et le Premier ministre appartiennent à des camps opposés.

Etat providence : Etat qui intervient dans l’économie et l’organisation de la société afin d’assurer une redistribution des richesses et un système de protection sociale.

SMIC : le Salaire minimum interprofessionnel de croissance est un salaire minimum crée 1970.

PACS (pacte civil de solidarité) : union civile entre deux personnes, quel que soit leur sexe.

Avortement : technique permettant d’interrompre une grossesse.

Contraception : ensemble des moyens utilisés pour ne pas avoir d’enfant.

Interruption volontaire de grosses (IVG) : avortement autorisé par la loi, sous certaines conditions.

  1. La Ve République de 1969 à 2007
  2. Les années 1970, décennie de modernisation : Héritage et transition  

Ancien Premier ministre du général de Gaulle, Georges Pompidou est élu président de la République en 1969. Il perpétue largement l’œuvre de Charles de Gaulle en politique intérieure et se conforme aux institutions de 1958. Mais il se montre toutefois plus favorable à la construction de l’Europe. En 1972, il approuve l’élargissement de la CEE.

Le candidat de la droite, non gaulliste Valérie Giscard d’Estaing, remporte les élections présidentielles en 1974. Il fait voter d’importantes réformes de société. Cependant, la société aspire à des changements revendiqués par les mouvements féministes, étudiants, ouvriers, politiques et syndicaux.

Les gouvernements répondent aux attentes en adoptant de nouvelles législations. Le SMIC est créé, l’IVG est légalisée, les universités sont réformées, etc. Cette évolution ne parvient cependant pas à satisfaire toutes les revendications. La crise à partir du milieu de la décennie se traduit en effet par un chômage de masse.

 

  1. Alternances et cohabitations

La Ve République s’adapte aux changements de majorité et aux cohabitations parfois houleuses entre présidents de la République et Premiers ministres. En 1981, la gauche parvient au pouvoir pour la première fois depuis 1958. En pleine guerre froide, la population est divisée par l’arrivée de communistes au gouvernement. Les institutions sortent renforcées de cette alternance. Pourtant, la récurrence des périodes de cohabitations entre 1981 et 2002 pose problème. Le risque d’une cohabitation  est alors limité par la réduction de la durée du mandat présidentiel (quinquennat) et la synchronisation des élections présidentielle et législative.

 

 

  1. La permanence des clivages politiques au sein de la société

La société française est traversée par de nombreux clivages reflétant les opinions diverses sur le plan social, religieux, culturel, idéologique, et économique. L’influence du catholicisme décline dans les partis politiques depuis les années 1960. Sur le plan économique et social, le libéralisme des partis politiques est limité par l’attachement des Français à l’État providence. Ils se divisent enfin sur l’ouverture européenne et la mondialisation.

Les forces politiques s’adaptent et précèdent de moins en moins les opinions des Français. Les différences traditionnelles entre les cultures politiques demeurent : droite gaulliste, centre droit, socialistes, communistes, extrême droite, etc. Si la persistance du chômage de masse entraîne un sentiment de défiance à l’égard de l’action politique et une montée de l’extrême droite (Front national), les Français demeurent très attachés aux valeurs républicaines, comme l’a montré la très large victoire de Jacques Chirac contre le candidat du Front national, Jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles de 2002.

 



La Ve République à l’épreuve de la durée – 3ème – Cours   rtf

La Ve République à l’épreuve de la durée – 3ème – Cours   pdf

Tables des matières La Veme république à l’épreuve de la durée - Histoire : 3ème