Hormones du complexe hypothalamo-hypophysaire – Première ES – L – Cours

Cours de 1ère ES – L – Sciences

Hormones du complexe hypothalamo-hypophysaire

L’hypophyse est une petite glande située à la base du cerveau : elle est reliée par voie sanguine et nerveuse à l’hypothalamus.

L’hypothalamus forme avec l’hypophyse un ensemble fonctionnel appelé complexe hypothalamo-hypophysaire.

L’action des hormones du complexe hypothalamo-hypophysaire sur les ovaires

  • Les neurones de l’hypothalamus sécrètent une hormone, la GnRH, qui est conduite par voie sanguine jusqu’à l’hypophyse antérieure. La GnRH stimule la libération de deux hormones hypophysaires : les gonadostimulines, FSH (Follicle Stimulating Hormone) et LH (Luteinizing Hormone).
  • Le FSH permet la croissance des follicules et la sécrétion d’œstradiol par les cellules folliculaires lors de la phase folliculaire.
  • Le pic de LH, vers le 13e jour, déclenche l’ovulation. L’importante sécrétion de LH permet la transformation du follicule mûr en un corps jaune, sécréteur de progestérone et d’œstradiol.

Hormones ovariennes et rétrocontrôles sur le complexe hypothalamo-hypophysaire

  • Un rétrocontrôle est un contrôle en retour. Il est négatif quand la réponse des cellules cibles (ici les cellules ovariennes) diminue l’activité des cellules qui les commandent (celles du complexe hypothalamo-hypophysaire) et il est positif dans le cas contraire.
  • En phase folliculaire, l’augmentation modérée de la concentration des œstrogènes entraîne une baisse de la concentration de FSH : c’est un rétrocontrôle négatif.
  • Aux alentours du 12e jours du cycle, le follicule mûr sécrète une grande quantité d’œstrogènes qui déclenche par rétrocontrôle positif le pic de LH responsable de l’ovulation.
  • En phase lutéale, sous l’action de la LH, le corps jaune sécrète de la progestérone et un peu d’œstrogènes, qui exercent ensemble un rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire.
  • Le corps jaune dégénère ensuite, levant le rétrocontrôle négatif exercé par les œstrogènes et la progestérone sur le complexe hypothalamo-hypophysaire, permettant ainsi le début d’un nouveau cycle.
  • S’il y a fécondation, le corps jaune ne dégénère pas, il persiste et va sécréter de l’œstradiol et de la progestérone durant le deux premiers mois de la grossesse, permettant la poursuite de celle-ci.

De la fécondation à la nidation

  • En cas de grossesse, le système de régulation ne fonctionne plus, il reprendra quelques mois après l’accouchement. La fécondation, rencontre entre spermatozoïde et ovule, a lieu dans les trompes, l’œuf entre en division et l’embryon s’implante au bout de 7 jours dans la cavité utérine. C’est la nidation. Il sécrète alors une hormone, la HCG qui prend le relais des hormones hypophysaires. Le corps jaune est maintenu, et sécrète d’importantes quantités de progestérone, indispensable au maintien de la grossesse.

 



Hormones du complexe hypothalamo-hypophysaire – Première ES – L – Cours   rtf

Hormones du complexe hypothalamo-hypophysaire – Première ES – L – Cours   pdf

Tables des matières Hormone de complexe hypothalamo-hypophysaire - Prendre en charge sa vie sexuelle - Féminin / masculin - Sciences et technologie : Première ES L - 1ère ES L