Fin de la révolution française – Leçon – Les Temps Modernes -Cm1 – Cm2 – Cycle 3

Fin de la révolution française

Histoire – Les Temps Modernes – Leçon pour le cm1-cm2 – cycle3: Cours sur la fin de la révolution française

La fin de la révolution française

1/ Une France nouvelle

Désormais le peuple, et non plus le roi est le souverain.

Le roi, exerce le pouvoir exécutif.

Une assemblée unique vote les lois, le budget de l’État, la guerre et la paix.

L’Ancien Régime social caractérisé par les privilèges disparaît.

Les députés créent une France de régions indépendantes avec des départements et des communes qui s’administrent par des assemblées élues par les citoyens

Par la Constitution civile du clergé l’organisation de l’ Église catholique en France est modifiée afin de la faire correspondre aux nouvelles divisions administratives. Les curés et les évêques sont désormais élus par les citoyens, le pape n’a plus qu’un droit de regard réduit. Cette mesure va diviser profondément les Français.

 

2/ La guerre et l’échec de la monarchie constitutionnelle (1789 – 1792)

Cependant, les Français dépossédés de leur pouvoir et de leur richesse (le roi, la noblesse, le clergé catholique) vont résister. Certains vont quitter la France (les Émigrés) et trouver refuge auprès des rois étrangers qui sont effrayés par une possible contamination de leurs pays par l’exemple français.

Pour les politiques, la guerre semble être le moyen de débloquer la situation. Le roi pense que la France ne pourra pas faire face aux armées de ses collègues étrangers et qu’il pourra alors avec leur aide rétablir la monarchie absolue. Le 20 avril 1792, la France déclare la guerre à l’Autriche qui reçoit l’appui de la Prusse.

Pour obliger le roi à céder les sans-culottes parisiens le 20 juin envahissent, sans succès, le palais royal des Tuileries. Le 10 août 1792, les Parisiens attaquent de nouveau les Tuileries et obtiennent de l’Assemblée qu’elle emprisonne le roi.

3/ La terreur

Le 21 septembre 1792, lors de sa première séance, la Convention proclame la République.

Après avoir été jugé et condamné pour trahison envers la République, le 21 janvier 1793, le roi Louis XVI est guillotiné.

Des révolutionnaires, appelés « Montagnards » sentaient que la révolution était menacée. Ils prônait le rétablissement de l’ordre par la force et une politique ferme pour mettre fin à la menace extérieure.

Sous la direction de Robespierre, les Montagnards imposèrent une dictature sanglante, limitèrent les libertés, matèrent les révoltes et firent arrêtés et exécuter des milliers de personnes.

Cette période sanglante est appelée « la terreur ». La terreur dura une année. La population, est excédée par ces excès .L’assemblée fit arrêter et exécuter les principaux chefs montagnard et mit fin à cette période sanglante.

Elle rédigea une nouvelle constitution qui partageait le pouvoir entre un gouvernement et deux assemblées. Mais les français commencent à se lasser de tous ces changements.



Histoire – Les Temps Modernes – Leçon pour le cm1-cm2 – cycle3: Cours sur la fin de la révolution française  rtf

Histoire – Les Temps Modernes – Leçon pour le cm1-cm2 – cycle3: Cours sur la fin de la révolution française  pdf

Tables des matières La révolution - Temps modernes - Histoire : CM2 - Cycle 3