Habiter les espaces à forte contraintes – Etude de cas – 6ème – Géographie

Habiter les espaces à forte contraintes – Etude de cas – 6ème – Géographie

1er cas : Habiter l’Ile de La Réunion.

  • Quelles sont les contraintes particulières d’habiter à La Réunion?
  • Comment les Réunionnais font-ils face à ces contraintes?

2éme cas : Habiter un désert chaud, la Péninsule arabique.

  • Quelles sont les caractéristiques du désert d’Arabie ?
  • Quelle est la principale ressource de l’Arabie Saoudite ?
  • Les revenus du pétrole ont transformé le désert.
  • Quelles sont ces transformations ?

I. Habiter l’Ile de La Réunion.

 

Quelles contraintes vivent les habitants de La Réunion

Un espace « disponible » difficile à aménager

La Réunion présente un relief important et contrasté […].

En effet, l’île est en fait un massif montagneux composé de deux volcans : le Piton des Neiges, éteint, qui domine l’île à 3 069 mètres, et le Piton de la Fournaise, en activité.

Le Piton des Neiges est inséré dans un système comportant trois énormes cirques : Mafate, Cilaos et Salazie, dont les parois extérieures constituent de véritables murailles.

L’érosion a formé de profondes ravines tout au long du rivage et au fond des cirques conformant des formations verticales (entraînant des reliefs verticaux), les « îlets ».

Où se concentrent la population et les activités ?

 

Les particularités

  • C’est une île volcanique.
  • La population est métissée : Arabes, Tamouls, Africains, européens…
  • Les cultures sont variées : Créole, Français. Catholiques, musulmans, hindous…

Les contraintes

  • La route littorale

Contraintes : Relief

Risques : Eboulement

Problèmes : Embouteillages

Solutions : Nouvelle route, fortifier la falaise.

  • Les hauts et les bas.

La circulation est difficile. Les routes sont fréquemment submergées par l’eau. De grandes ravines sont creusées. On doit laisser des espaces pour l’eau en cas de fortes pluies. Les villages peuvent être isolés.

Dans certains cirques à l’intérieur seul l’hélicoptère permet d’accéder au site.

 

II. Habiter un désert chaud, la Péninsule arabique :

 

  • Popularisé sous le surnom de « désert des déserts », le Rub al-Khali (le quartier vide) est avec le désert de Gobi (En Chine et Mongolie) et celui du Kalahari (dans le Sud de l’Afrique), l’un des déserts de la planète vraiment hostile à la présence humaine.
  • Désert de sable et de dunes, les points d’eau y sont rarissimes, la pluie n’y tombe que très rarement et jamais longtemps. Ceci explique qu’il est pour ainsi dire inhabité, hormis par quelques tribus de nomades qui continuent d’y mener la vie de leurs ancêtres.

 

  • Son sous-sol n’a pas encore été particulièrement prospecté, mais on sait que, profondément enfoui sous sa surface, se cache parfois une nappe de pétrole.

Riad aujourd’hui :

  • De 1955 à 1985, la population de Riyad a été multipliée par dix et sa superficie par 40.
  • Comme toutes les villes du désert, elle est très étendue. Les routes larges et rectilignes répondent aux exigences de la circulation automobile.

 

Conclusion :

  • Le désert d’Arabie est un désert chaud, très sec où il est difficile de vivre.
  • Grâce aux revenus du pétrole, le désert d’Arabie se transforme très rapidement.

 



Habiter les espaces à forte contraintes – Etude de cas – 6ème – Géographie   pdf

Tables des matières Habiter des espaces à fortes contraintes - Géographie : 6ème - Cycle 3