Gérer les océans et leurs ressources – Cours – 5ème – Géographie

Gérer les océans et leurs ressources – Cours – 5ème – Géographie

  • Les ressources océaniques
  • La gestion et le partage des ressources océaniques constituent un enjeu et une source de rivalités entre les États.
  • Une partie de ces rivalités régulées par le droit international.

Les océans regorgent de ressources indispensables à l’humanité. Les activités d’exploitation de ces ressources se sont donc largement développées, et présentent aujourd’hui un certain nombre de risques en termes de gestion durable des stocks disponibles et de préservation de l’environnement et de la biodiversité. Par ailleurs, la gestion de ces ressources est également source de tensions entre États.

I. Des ressources océaniques nombreuses et essentielles

1. La variété des ressources océaniques :

70% de la surface terrestre est couverte par les océans, qui contiennent de nombreuses ressources exploitées par l’Homme.

  • Les ressources halieutiques des océans (relatives à la pêche) sont très importantes : poissons, crustacés, algues, mollusques.

 

  • Les sous-sols des océans contiennent également de grandes réserves d’hydrocarbures (pétrole et gaz).

 

  • Les océans eux-mêmes représentent une voie maritime essentielle pour le commerce mondial.

2. Des ressources indispensables largement exploitées :

Ces ressources sont essentielles pour la vie humaine. La consommation de poissons représente un apport important en protéines dans l’alimentation. La pêche constitue également un travail et une source de revenus primordiale pour de nombreux habitants des pays pauvres. L’exploitation d’hydrocarbures se développe pour faire face aux besoins énergétiques croissants de l’humanité.

L’exploitation de ces ressources s’est donc largement développée :

  • La pêche industrielle, en utilisant de plus grands navires (notamment les chalutiers et leurs immenses filets), permet d’attraper des quantités de poissons plus importantes.
  • L’aquaculture (l’élevage de poissons, mollusques et crustacés dans les milieux marins) est également en plein essor.
  • Les activités d’extraction d’hydrocarbures des réserves océaniques se sont développées via la multiplication de plateformes off-shore (situées en pleine mer).
  • Enfin, le transport maritime joue un rôle essentiel dans le commerce mondial : 90% des marchandises échangées dans le monde passent par la voie marine.

 

II. La préservation nécessaire de ces ressources

1. Les risques auxquels les ressources océaniques font face :

Le premier risque concerne la surpêche. La hausse de la population mondiale ainsi que l’élévation du niveau de vie entrainent une augmentation significative de la consommation de ressources alimentaires issues de la mer.

Pour y répondre, la pêche industrielle a augmenté les quantités de poissons pêchées, ce qui pose deux problèmes :

  • Cette pêche industrielle exerce une pression sur les stocks de poissons disponibles : il est en effet nécessaire de laisser une quantité suffisante de poissons chaque année afin de leur permettre de se reproduire et d’être à nouveau pêchés l’année suivante.

En conséquence, il existe un risque pour la biodiversité : de nombreuses espèces sont ainsi en diminution ou en voie de disparition.

  • Le deuxième risque principal concerne la pollution : les marées noires accidentelles et le rejet de déchets et de produits polluants issus d’activités humaines endommagent les milieux marins et leurs ressources.

Face à ces risques, des solutions sont mises en œuvre :

  • Des quotas de pêche définissent des quantités de poissons à ne pas dépasser en pêche, afin de préserver une réserve suffisante de chaque espèce.

Depuis l’apparition de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer en 1982, chaque État côtier dispose d’une ZEE (zone économique exclusive) dont il peut exploiter librement les ressources halieutiques et d’hydrocarbures.

Cette zone s’étend de la côte jusqu’à une distance de 200 milles (370 km) dans les mers. Au-delà, la haute mer est à la disposition de tous.

 

2. Les tensions qui naissent autour de la gestion de ces ressources :

Les ressources des océans provoquent des tensions entre les États :

  • Certains pêcheurs exercent leur activité dans la ZEE d’un autre pays. Cette pêche illégale réduit les stocks de poissons de la ZEE et provoque le mécontentement du pays qui en dispose légalement.
  • La délimitation même de la ZEE est parfois remise en cause par des États proches : lorsqu’ils se situent trop près l’un de l’autre pour bénéficier d’une ZEE de 200 milles chacun, la limite se situe au milieu de la mer qui les sépare.
  • La délimitation exacte peut être source de tensions.
  • L’exploitation des ressources d’hydrocarbures situées dans les hautes mers (à la disposition de tous) provoque enfin des tensions entre pays.

 



Gérer les océans et leurs ressources – Cours – 5ème – Géographie   rtf

Gérer les océans et leurs ressources – Cours – 5ème – Géographie   pdf

Tables des matières Des hommes et des ressources - Géographie : 5ème