Avec plus de 40 % des dépenses familiales consacrées au logement, à la voiture et aux assurances, l’équilibre du budget familial est un art délicat. Tour d’horizon des marges de manœuvre.


Français – Evaluation – Révision fin d’année – Cm2

Français – Evaluation – Révision fin d’année – Cm2

Lecture – Compréhension – rédaction

                       

Extrait de Annapurna Premier 8000

(Maurice Herzog – © Éd. Arthaud)

Juin 1950 – La marche est épuisante. Chaque pas est une victoire de la volonté… Lachenal se plaint de plus en plus de ses pieds. « Je ne sens plus rien, gémit-il… Ça commence à geler… On risque de se geler les pieds. Crois-tu que cela vaille la peine ? »

Je suis anxieux. Responsable, je dois penser et prévoir pour les autres. Sans doute le danger est réel. L’Annapurna justifie-t-elle pareil risque ? Telle est la question que je me pose et qui me trouble. Lachenal a relacé ses souliers. Moi aussi, j’ai froid aux pieds. Sans arrêt, je fais fonctionner mes orteils, même en marchant. Ils sont insensibles mais souvent en montagne cela m’est arrivé : il suffit de persévérer pour maintenir la circulation sanguine.

Nous dominons les arêtes vertigineuses qui filent vers l’abîme. En bas, tout là-bas, les glaciers sont minuscules.

Brusquement, Lachenal me saisit : « Si je retourne, qu’est-ce que tu fais ? »

En un éclair, un monde d’images défile dans ma tête : les journées de marche, les rudes escalades, les efforts exceptionnels déployés par tous pour assiéger la montagne, l’héroïsme quotidien de mes camarades pour installer, aménager les camps… À présent, nous touchons au but. Dans une heure, deux peut-être, tout sera gagné. Et il faudrait renoncer ? C’est impossible. Mon être tout entier refuse. Je suis décidé absolument décidé. Aujourd’hui, nous consacrons un idéal. Rien n’est assez grand. Je réponds et ma voix sonne clair : «  Je continuerai seul. »

Oui, j’irai seul. Si Lachenal veut redescendre, je ne peux pas le retenir. Il doit choisir en pleine liberté. Mon camarade n’est pas le moins du monde découragé ; la prudence seule, la présence du risque lui ont dicté ces paroles. Sans hésiter, il choisit : « Alors, je te suis. »

Les dés sont jetés, l’angoisse est dissipée. Rien ne nous empêchera plus d’aller jusqu’en haut. Nous sommes frères.

1/ Où se passe cette expédition ?

…………………………………………………………………………………………………

2/ Quel problème se pose à eux ?

………………………………………………………………………………………………….

3/ Pourquoi Herzog fait-il fonctionner ses orteils ?

…………………………………………………………………………………………………

4/ Coche les deux raisons qui semblent le mieux convenir.

l         Pour quelles raisons Lachenal veut-il abandonner ?

?                parce qu’il est découragé

?                parce qu’il est prudent

?                parce qu’il a le vertige

?                parce que ses pieds commencent à geler

 

l         Pourquoi Herzog souhaite-t-il continuer ?

?                parce qu’il est trop fier pour abandonner

?                parce qu’il veut arriver seul

?                parce qu’il veut poursuivre le travail de l’équipe

5/ Quelle décision prennent-ils ?

……………………………………………………………………………………….

6/ Relève dans le texte :

– Une phrase qui dit que les deux hommes sont à très haute altitude,
………………………………………………………………………………….

– une phrase qui prouve que Herzog est décidé à continuer,

…………………………………………………………………………………
– une phrase qui montre qu’il est convaincu de réussir

…………………………………………………………………………………..

– une phrase qui montre qu’ils n’ont plus peur lorsque la décision est prise,
……………………………………………………………………………………..

7/ Retrouve les expressions du texte qui ont le même sens que :

– le courage de chaque jour : ……………………………………………………………………………………………

– abandonner : ………………………………………………………………………………………………………………..

– Laissons faire le sort : ………………………………………………………………………………………………….

– très rapidement : …………………………………………………………………………………………………………..

(Source Jean-Luc Madoré : famille-madore.fr)

 8/ Peux-tu raconter un exploit que tu aurais réalisé.

 

 

 

Orthographe

 

1/ Souligne les mots invariables:

 

Après , récréation , bientôt , depuis , blond , jamais , parfois , quatre , pendant , plus , maison,  quand , toujours , vernis , encyclopédie.

 

2/ Complète le tableau:

 

 

3/ Complète les phrases suivantes avec: leur ou leurs / quand ou quant / quel(s) ou quelle(s) / s’en ou sans /

 

À la nouvelle année, ————- parrain ————- donne ————- étrennes. ————-  parents

 

————-ont demandé de téléphoner chaque semaine.  Ah ————- même ! Restez ici !————

 

à toi, je te demande de rester tranquille! ————- collègues souhaitez-vous inviter ? À  ————-

 

arrive-t-il ? Il est fort pour son âge et il ————- flatte.  ————- hésitation.  ————- devient

 

mission impossible! Il a pris ————-guitare. Il veut changer ————- moto.

 

4/ Complète les mots inachevés avec er ou é:

 

Nous allons essay…. de retrouve…. notre place. Nous allons coll…. nos étiquettes. Ils ont dessin…. .

 

5/ Souligne les noms en rouge et les verbes en vert:

 

Ce panneau signale un sens interdit. On a pris le déjeuner. As-tu mis ton réveil à sonner ?

 

6/ Choisis entre g ou gu / c ou qu / ill ou y:

 

Il s’est mordu la lan—–e. Maman prépare un —–âteau. Il n’y a eu ni vain—–eur ni vain—–u.

 

Il aime beaucoup le gru—–ère. Il a fait un brou—–on. Il a pris son ma—–ot de bain.

 

7/ Les mots commençant par -ap, -ac, -af, -ef, -of. Complète les phrases:

 

En s’ ——-roupissant, Hugo a fait un ——-roc à son pantalon ! Le public ——-récie le spectacle et

 

——-laudit. Cette association est partie en A——-rique a——-in d’y creuser des puits. O——-re

 

-moi un e——-aceur neuf ! L’——-acia et l’——-ajou sont des arbres des régions tropicales.

 

Grammaire

 

1/ Mets une croix dans la colonne qui convient:

2/ Mets une croix dans la colonne qui convient:      

3/ Souligne les verbes conjugués et à séparer les propositions des phrases suivantes:      

 

Lili était venue à notre rencontre et nous le trouvâmes à La Croix. Nous arrivâmes enfin à La Bastide qui nous attendait dans le crépuscule sous le grand figuier plein de moineaux.

 

4/ COD, COI ou complément circonstanciel ? Mets une croix dans la colonne qui convient:

 

5/ Indique si les mots soulignés sont des groupes nominaux (GN), des verbes (V), des adverbes (Adv.)  ou des adjectifs qualificatifs (AQ) déterminants possessifs (DP) ou de déterminants démonstratifs (DD):

Arrivés dans le marais, ils avancèrent prudemment.Cette fillette est vraiment gentille.Il a brillamment gagné cette course.

Tout le monde apprécie sa gentillesse.

Ont-ils déjà utilisé leur caravane ?

La façade de notreécole a été repeinte.Clément lui a gentiment proposé son aide.Demain, nous partirons à la campagne.

Jules est un enfant prudent.

Les Indiens et les paysans luttent.

6/Transforme les séries de phrases simples en une seule phrase en juxtaposant les propositions:

Marc arrive au bord de l’eau. Marc retire ses chaussures. Marc fait tremper ses pieds.

 

……………………………………………………………………………………………………….

 7/ Indique dans la parenthèse s’il s’agit d’une phrase simple (PS) ou d’une phrase complexe (PC):

Le garçon laissa passer un silence, puis les yeux rivés sur le mur d’en face, il commença à parler. (………) J’ai vu deux homme qui se battaient.(…….) Le garçon rectifia:(……..)-Enfin, il y en avait un surtout qui battait l’autre. (…….)

 

8/  Souligne les propositions subordonnées relatives :

Jean enfila le costume qui lui avait servi pour son mariage.

Bouboule tenait à la main une où deux boules de glace en supportaient une troisième.

Conjugaison

 

1/ Écris l’infinitif des verbes. Indique leur groupe:

2/ Complète le tableau:      

3/Conjugue ces verbes au présent. Encadre le verbe et souligne le sujet. Sépare radical et terminaison:      

 

(Peler) : ———————– -tu une pomme ou une poire ? (Amorcer):  Nous ———————–  un

 

virage dangereux. (Jeter): Ils ne  ——————– jamais de nourriture. (Appuyer ):Il——————-

 

trop fort sur son crayon. (Congeler):Ma mère ———————– de la viande. (Étiqueter): Ma

 

grand-mère ———————–  les pots de confiture.

 

 4/ Conjugue les verbes au passé simple ou à l’imparfait:

 

Julien (jouer)——————— tranquillement quand son frère l'(appeler)———————.

 

Nous (aimer)——————— regarder l’eau qui (couler) lentement——————— dans la rivière.

 

Théo (faire)——————— l’andouille quand nous le (voir)———————.

 

5/  Complète le tableau:


Télécharger les documents

Français – Evaluation – Révision fin d’année – Cm2   rtf

Français – Evaluation – Révision fin d’année – Cm2   pdf

 


Par Pass-Education

Les articles suivants pourraient vous intéresser

Partager cet article



Apprendre à bien mémoriser à l’école

Apprendre à bien mémoriser à l’école

Mises au point par un enseignant, des techniques efficaces de mémorisation au service de tous les apprentissages.

Lire la suite >>

» Page précédente