Français – Evaluation début d’année – Diagnostique entrée 6e

Français – Evaluation début d’année – Diagnostique entrée 6e

Lecture – Compréhension – rédaction

                       

Extrait de Annapurna Premier 8000

(Maurice Herzog – © Éd. Arthaud)

Juin 1950 – La marche est épuisante. Chaque pas est une victoire de la volonté… Lachenal se plaint de plus en plus de ses pieds. « Je ne sens plus rien, gémit-il… Ça commence à geler… On risque de se geler les pieds. Crois-tu que cela vaille la peine ? »

Je suis anxieux. Responsable, je dois penser et prévoir pour les autres. Sans doute le danger est réel. L’Annapurna justifie-t-elle pareil risque ? Telle est la question que je me pose et qui me trouble. Lachenal a relacé ses souliers. Moi aussi, j’ai froid aux pieds. Sans arrêt, je fais fonctionner mes orteils, même en marchant. Ils sont insensibles mais souvent en montagne cela m’est arrivé : il suffit de persévérer pour maintenir la circulation sanguine.

Nous dominons les arêtes vertigineuses qui filent vers l’abîme. En bas, tout là-bas, les glaciers sont minuscules.

Brusquement, Lachenal me saisit : « Si je retourne, qu’est-ce que tu fais ? »

En un éclair, un monde d’images défile dans ma tête : les journées de marche, les rudes escalades, les efforts exceptionnels déployés par tous pour assiéger la montagne, l’héroïsme quotidien de mes camarades pour installer, aménager les camps… À présent, nous touchons au but. Dans une heure, deux peut-être, tout sera gagné. Et il faudrait renoncer ? C’est impossible. Mon être tout entier refuse. Je suis décidé absolument décidé. Aujourd’hui, nous consacrons un idéal. Rien n’est assez grand. Je réponds et ma voix sonne clair : «  Je continuerai seul. »

Oui, j’irai seul. Si Lachenal veut redescendre, je ne peux pas le retenir. Il doit choisir en pleine liberté. Mon camarade n’est pas le moins du monde découragé ; la prudence seule, la présence du risque lui ont dicté ces paroles. Sans hésiter, il choisit : « Alors, je te suis. »

Les dés sont jetés, l’angoisse est dissipée. Rien ne nous empêchera plus d’aller jusqu’en haut. Nous sommes frères.

1/ Où se passe cette expédition ?

……………………………………………………………………………………………………………….

2/ Quel problème se pose à eux ?

……………………………………………………………………………………………………………..

3/ Pourquoi Herzog fait-il fonctionner ses orteils ?

…………………………………………………………………………………………………………..

4/ Coche les deux raisons qui semblent le mieux convenir.

l         Pour quelles raisons Lachenal veut-il abandonner ?

?                parce qu’il est découragé

?                parce qu’il est prudent

?                parce qu’il a le vertige

?                parce que ses pieds commencent à geler

 

l         Pourquoi Herzog souhaite-t-il continuer ?

?                parce qu’il est trop fier pour abandonner

?                parce qu’il veut arriver seul

?                parce qu’il veut poursuivre le travail de l’équipe

5/ Quelle décision prennent-ils ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

6/ Relève dans le texte :

- Une phrase qui dit que les deux hommes sont à très haute altitude,
…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

- une phrase qui prouve que Herzog est décidé à continuer,

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………..
- une phrase qui montre qu’il est convaincu de réussir

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

- une phrase qui montre qu’ils n’ont plus peur lorsque la décision est prise,
……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

7/ Retrouve les expressions du texte qui ont le même sens que :

- le courage de chaque jour : ……………………………………………………………………………………………

- abandonner : ………………………………………………………………………………………………………………..

- Laissons faire le sort : ………………………………………………………………………………………………….

- très rapidement : …………………………………………………………………………………………………………..

(Source Jean-Luc Madoré : famille-madore.fr)

 8/ Peux-tu raconter un exploit que tu aurais réalisé.

 

 

 

Orthographe

 

1/ Souligne les mots invariables:

 

Après , récréation , bientôt , depuis , blond , jamais , parfois , quatre , pendant , plus , maison,  quand , toujours , vernis , encyclopédie.

 

2/ Complète le tableau:

 

3/ Complète les phrases suivantes avec: leur ou leurs / quand ou quant / quel(s) ou quelle(s) / s’en ou sans /

 

À la nouvelle année, ————- parrain ————- donne ————- étrennes. ————-  parents

 

————-ont demandé de téléphoner chaque semaine.  Ah ————- même ! Restez ici !————

 

à toi, je te demande de rester tranquille! ————- collègues souhaitez-vous inviter ? À  ————-

 

arrive-t-il ? Il est fort pour son âge et il ————- flatte.  ————- hésitation.  ————- devient

 

mission impossible! Il a pris ————-guitare. Il veut changer ————- moto.

 

4/ Complète les mots inachevés avec er ou é:

 

Nous allons essay…. de retrouve…. notre place. Nous allons coll…. nos étiquettes. Ils ont dessin…. .

 

5/ Souligne les noms en rouge et les verbes en vert:

 

Ce panneau signale un sens interdit. On a pris le déjeuner. As-tu mis ton réveil à sonner ?

 

6/ Choisis entre g ou gu / c ou qu / ill ou y:

 

Il s’est mordu la lan—–e. Maman prépare un —–âteau. Il n’y a eu ni vain—–eur ni vain—–u.

 

Il aime beaucoup le gru—–ère. Il a fait un brou—–on. Il a pris son ma—–ot de bain.

 

7/ Les mots commençant par -ap, -ac, -af, -ef, -of. Complète les phrases:

 

En s’ ——-roupissant, Hugo a fait un ——-roc à son pantalon ! Le public ——-récie le spectacle et

 

——-laudit. Cette association est partie en A——-rique a——-in d’y creuser des puits. O——-re

 

-moi un e——-aceur neuf ! L’——-acia et l’——-ajou sont des arbres des régions tropicales.

 

Grammaire

 

1/ Mets une croix dans la colonne qui convient:

2/ Mets une croix dans la colonne qui convient:      

3/ Souligne les verbes conjugués et à séparer les propositions des phrases suivantes:      

 

Lili était venue à notre rencontre et nous le trouvâmes à La Croix. Nous arrivâmes enfin à La Bastide qui nous attendait dans le crépuscule sous le grand figuier plein de moineaux.

 

4/ COD, COI ou complément circonstanciel ? Mets une croix dans la colonne qui convient:

 

5/ Indique si les mots soulignés sont des groupes nominaux (GN), des verbes (V), des adverbes (Adv.)  ou des adjectifs qualificatifs (AQ) déterminants possessifs (DP) ou de déterminants démonstratifs (DD):

Arrivés dans le marais, ils avancèrent prudemment.Cette fillette est vraiment gentille.

Il a brillamment gagné cette course.

Tout le monde apprécie sa gentillesse.

Ont-ils déjà utilisé leur caravane ?

La façade de notreécole a été repeinte.Clément lui a gentiment proposé son aide.

Demain, nous partirons à la campagne.

Jules est un enfant prudent.

Les Indiens et les paysans luttent.

6/Transforme les séries de phrases simples en une seule phrase en juxtaposant les propositions:

Marc arrive au bord de l’eau. Marc retire ses chaussures. Marc fait tremper ses pieds.

 

……………………………………………………………………………………………………….

 7/ Indique dans la parenthèse s’il s’agit d’une phrase simple (PS) ou d’une phrase complexe (PC):

Le garçon laissa passer un silence, puis les yeux rivés sur le mur d’en face, il commença à parler. (………) J’ai vu deux homme qui se battaient.(…….) Le garçon rectifia:(……..)-Enfin, il y en avait un surtout qui battait l’autre. (…….)

 

8/  Souligne les propositions subordonnées relatives :

Jean enfila le costume qui lui avait servi pour son mariage.

Bouboule tenait à la main une où deux boules de glace en supportaient une troisième.

Conjugaison

 

1/ Écris l’infinitif des verbes. Indique leur groupe:

2/ Complète le tableau:      

3/Conjugue ces verbes au présent. Encadre le verbe et souligne le sujet. Sépare radical et terminaison:      

 

(Peler) : ———————– -tu une pomme ou une poire ? (Amorcer):  Nous ———————–  un

 

virage dangereux. (Jeter): Ils ne  ——————– jamais de nourriture. (Appuyer ):Il——————-

 

trop fort sur son crayon. (Congeler):Ma mère ———————– de la viande. (Étiqueter): Ma

 

grand-mère ———————–  les pots de confiture.

 

 4/ Conjugue les verbes au passé simple ou à l’imparfait:

 

Julien (jouer)——————— tranquillement quand son frère l’(appeler)———————.

 

Nous (aimer)——————— regarder l’eau qui (couler) lentement——————— dans la rivière.

 

Théo (faire)——————— l’andouille quand nous le (voir)———————.

 

5/  Complète le tableau:


Télécharger les documents

Français – Evaluation début d’année – Diagnostique entrée 6e   rtf

Français – Evaluation début d’année – Diagnostique entrée 6e   pdf

 


Par Pass-Education : le 30 juin 2012

Autres ressources sur Sites du secondaire, annuaire de sites des Professeurs



 Pour la Belgique et les pays francophones 

Retrouvez nos ressources adaptées aux autres sytèmes éducatifs francophones.


Partager cet article


» Page précédente