Forme impersonnelle – 4ème – Cours

  • Reconnaître la forme impersonnelle
  1. A) Définition de la forme impersonnelle

 

Un verbe à la forme impersonnelle est un verbe qui ne se conjugue qu’à la troisième personne du singulier avec le pronom il.

Exemple : Il fait froid.

 

  1. B) L’accord du verbe avec le sujet

 

L’accord du verbe impersonnel se fait toujours avec le pronom « il » qui ne remplace aucun nom. Il ne se conjugue donc pas avec le sujet réel de la phrase s’il y en a un.

Exemple : Il pleut des cordes.

 

  • Les différents verbes impersonnels
  1. A) Les verbes qui sont toujours impersonnels

 

Certains verbes n’existent qu’à la forme impersonnelle. C’est le cas des verbes « pleuvoir », « neiger », « falloir », « s’agir », etc.

Exemple : Aujourd’hui, il neige.

 

  1. B) Les autres verbes

 

D’autres verbes peuvent se mettre à la forme impersonnelle mais existent également à la forme personnelle. C’est le cas des verbes « arriver » et « convenir ».

Exemples :

Forme impersonnelle : Il arrive que je sois en retard.

Forme personnelle : J’arrive de Milan.

 

Les formes impersonnelles construites avec le pronom « il » sont suivies d’un verbe conjugué à la 3ème personne du singulier même si le sujet réel de la phrase est au pluriel. C’est donc bien le singulier du pronom « il » qui commande l’accord du verbe.

 

Exemple : Chaque jour en classe, il manque de nombreux étudiants.

 

Le verbe « manquer », construit ici comme un verbe impersonnel avec le pronom « il » s’accorde avec ce dernier et non avec le sujet logique « de nombreux étudiants ».

 



Forme impersonnelle – 4ème – Cours   rtf

Forme impersonnelle – 4ème – Cours   pdf

Tables des matières Forme impersonnelle - Les verbes - Grammaire - Français : 4ème