Expansion de l’occident – 5ème – Cours – Histoire

Expansion de l’occident – 5ème – Cours – Histoire

  • Quelle expansion connait l’Occident médiéval (XIe-XVe siècle) ?
  • Comment le grand commerce se développe-t-il au moyen Age ?
  • Comment les villes d’Occident se développent-elles ?
  • Où et comment la chrétienté s’étend-t-elle à partir du XIe siècle ?

 

Je me repère dans l’espace et dans le temps

Entre le XIème et le XVème siècle, l’occident connaît une expansion économique qui voit apparaître de nouveaux groupes sociaux alors que les villes se multiplient. Mais l’expansion est aussi militaire et religieuse.

En 1095, le pape lance un grand appel aux chrétiens d’Occident pour aller combattre les musulmans en Orient. Aussitôt une foule de pauvres gens se met en marche, mais elle est massacrée par les Turcs en Asie Mineure. En 1096, de nombreux chevaliers partent à leur tour : c’est la première croisade (1096-1099).

Définitions :

Le grand commerce : le commerce lointain.

Une lettre de change : une lettre qui permet à l’acheteur de payer plus tard.

Une foire : un grand marché se tenant à date fixe dans un lieu donné.

Un bourgeois : un habitant des villes qui n’est ni clerc, ni noble, ni paysan et qui dispose de certains revenus.

Un apprenti : un jeune homme qui apprend un travail chez un patron.

Une corporation : l’association des gens d’un même métier, chargée de fixer les règlements du métier.

Les Etats latins d’Orient : les Etats fondés au Proche-Orient par les chevaliers de la première croisade.

Un ordre militaire : un ordre religieux qui a la mission de combattre pour la religion catholique.

La Reconquista (mot espagnol) : la reconquête de l’Espagne musulmane par les catholiques.

 

L’essor du grand commerce

  1. Les progrès du grand commerce

A partir du XIe siècle, le grand commerce renait et prend son essor. Plusieurs facteurs ont facilité les échanges commerciaux entre les différents royaumes :

ü  La période de paix qui s’étend du XIe au XIVe siècle est un facteur essentiel du développement du commerce en Occident.

 

ü  les seigneurs protègent les routes: elles deviennent plus sûres.

 

ü  L’amélioration des moyens de transport.

 

ü  La monnaie est frappée en argent et en or pour les échanges de montants importants.

Les grands marchands s’organisent. Ils signent des contrats d’association pour coopérer sur de grands projets commerciaux dont ils prévoient de se partager les bénéfices. A partir du XIVe siècle, la lettre de change est utilisée afin de permettre aux clients de payer leurs achats plus tard. Les marchands d’une même ville ou d’une même région se regroupent dans les guildes ou les hanses pour défendre leurs intérêts à l’étranger.

  1. Routes et foyers du commerce

Les marchands italiens de Venise, Gênes et Pise rapportent des soieries et des épices d’Orient.

 

Les marchands du Nord achètent des marchandises sur les pourtours de la mer du Nord ou de la mer Baltique qu’ils débarquent en Flandre au port de Bruges. La Flandre est une grande région productrice de draps.  Les marchandises du Nord et du Sud s’échangent dans les foires internationales, les plus importantes sont celles de Champagnes bien située entre le Nord et le Sud de l’Europe.

La puissance des marchands

Avec les temps, les grands marchands deviennent très puissants :

ü  Ils sont aussi banquiers et prêtent de l’argent aux nobles et aux rois.

 

ü  Ils se mettent dans la production drapière ou minière.

 

ü  Ils achètent des terres.

 

ü  Ils deviennent conseillers des rois et obtiennent d’eux des lettres d’anoblissement.

IILe développement des villes

 

  1. La croissance des villes

A partir du Xe la population augmente avec le développement du commerce et de l’artisanat, les anciennes cités se développent et de nouvelles villes apparaissent autour des châteaux et des abbayes. Malgré cet essor, seules quelques villes dépassent 50 000 habitants. Les villes respectent une organisation similaire :

ü  Le cœur de la ville est entouré d’une enceinte, une muraille destinée à protéger les habitants en cas de guerre.

 

ü  A l’intérieur de cette enceinte, la ville est organisée en rues étroites, souvent sales. Les maisons sont faites de bois et de torchis, et les incendies sont nombreux.

 

ü   De plus que la ville accueille de nouveaux habitants, de nouveaux quartiers sont créés à l’extérieur de l’enceinte de la cité : ce sont les faubourgs.Les habitants des villes

La population des villes comprend  des grands marchands et de nombreux artisans ce sont les bourgeois s’ajoutant aux nobles, aux clercs, aux paysans et aux pauvres gens qui survivent en pratiquant de petits métiers, en mendiant ou en volant.

Les artisans sont de plus en plus nombreux dans les villes. Ils y créent leur atelier où ils emploient des ouvriers et des apprentis.

Les artisans d’un même métier, regroupés dans une même rue, s’organisent en  corporations.

 

  1. Les libertés urbaines

Vers Xe siècle, la ville est entièrement gouvernée par le seigneur. A partir du XIe siècle, de plus en plus de villes obtiennent  du seigneur une charte qui accorde aux habitants des avantages appelés libertés ou franchises avec parfois le droit de s’administrer eux-mêmes.

Ainsi, les marchands les plus riches dirigent le Conseil de la ville, dans l’hôtel de ville et authentifie ses actes par un sceau. Toutefois, à partir de la fin du XIIIe siècle, des révoltes éclatent contre ces grands bourgeois qui gouvernent la ville en fonction de leurs intérêts.

 

III    L’expansion de la chrétienté

  1. Les croisades en Orient

C’est en 1095 que la première croisade est lancée par le pape Urbain II, lors du concile de Clermont. En 1096, les premiers chevaliers partent ainsi à la conquête de Jérusalem, alors aux mains des Turcs musulmans. Après un long trajet, ils font la conquête de Jérusalem en 1099 et créent quatre Etats latins au Proche-Orient.

Pendant les deux derniers siècles les territoires chrétiens sont attaqués par les musulmans. Les chevaliers d’Occident viennent défendre ces territoires au cours de sept croisades aux XIIe et XIIIe siècles, visant à défendre la Terre sainte. Mais Jérusalem est reprise en 1187 et En 1291, les Etats latin du Proche Orient disparaissent.

Les croisades ont creusé un fossé entre chrétiens et musulmans. En 1204, les croisés ont pillé Constantinople, ce qui a rendu définitive la division entre chrétiens catholiques et chrétiens orthodoxes. Mais les croisades ont enrichi les marchands italiens qui ont pu renforcer leur commerce avec le Proche-Orient.

  1. L’expansion catholique en Europe

Au XIe siècle, les Etats chrétiens du nord de l’Espagne commencent la reconquête des territoires musulmans du sud. Ils sont aidés par des chevaliers aquitains auxquels le pape a promis le pardon de leurs fautes.

Le Reconquista est lente mais elle connait d’important progrès après la victoire chrétienne de Las Navas de Tolosa en 1212. Au XIVe siècle, les musulmans ne possèdent plus que le petit royaume de Grenade, qui tombera en 1492.

Au nord-est de l’Europe, les chevaliers teutoniques conquièrent et christianisent les régions slaves et baltes qui bordent la mer baltique. De nombreux allemands viennent s’installer dans les régions qu’ils conquises.

 



Expansion de l’occident – 5ème – Cours – Histoire   rtf

Expansion de l’occident – 5ème – Cours – Histoire   pdf

Tables des matières L'Occident féodal, XIeme - XVeme siècle - Histoire : 5ème