Education: Priorités de la rentrée 2012

Pour 2012-2013, le ministère chargé de l’éducation se fixe plusieurs priorités, qui visent à personnaliser davantage les parcours des élèves et à donner toute leur place aux parents dans l’accompagnement de la scolarité de leur enfant. Ces priorités sont rassemblées dans la circulaire de rentrée, publiée chaque année au Bulletin officiel.

Proposer un parcours scolaire personnalisé à chaque élève

L’école primaire doit amener les élèves à acquérir des bases solides, en particulier en français et en mathématiques. La maîtrise des savoirs fondamentaux et l’accompagnement personnalisé constituent la base de l‘École du socle commun.

De la maternelle au lycée, la personnalisation des parcours scolaires doit permettre à tous les élèves d’aller au plus loin de leurs capacités. Elle s’appuie sur une culture commune, déterminée par les programmes d’enseignement. À chaque niveau d’enseignement, les enseignants proposent des aides différenciées aux élèves, en fonction de leurs besoins.

Construire l’École du socle

La scolarité obligatoire poursuit un objectif central : permettre à tous les élèves d’acquérir le socle commun de connaissances et de compétences, qui rassemble les savoirs fondamentaux que les élèves doivent avoir acquis à la fin de la scolarité obligatoire.

C’est pourquoi la personnalisation du parcours de chaque élève démarre dès la maternelle : la maîtrise de la langue française parlée y est la priorité. C’est à ce moment que les élèves acquièrent les bases du vocabulaire et de la syntaxe, socle de leur réussite dans l’apprentissage de la lecture, de l’orthographe, de la grammaire et du vocabulaire au CP.

À l’école élémentaire, en mathématiques, la résolution de problèmes permet d’investir les connaissances et compétences acquises dans des situations concrètes. L’enseignement des sciences expérimentales et des technologies apprend aux élèves à utiliser la démarche d’investigation pour devenir responsables face à l’environnement, au monde vivant et à la santé.

La liaison école-collège favorise la continuité des apprentissages. Elle s’appuie sur le bilan établi à l’école élémentaire, en particulier sur les évaluations de CM2, pour mettre en place les meilleurs moyens d’aider les élèves. Par exemple, les parcours personnalisés de réussite éducative (PPRE) passerelles ou l’accompagnement personnalisé en 6e.

Pour répondre aux besoins de certains élèves, les 3e de découverte professionnelle 6 heures deviennent des classes préparatoires aux formations professionnelles, mais ne déterminent pas l’orientation des élèves. Dès la 4e, de nouvelles formes d’alternance permettent de personnaliser les parcours. De cette manière, les élèves peuvent découvrir les métiers dans le respect des objectifs du socle commun.

Une évaluation nationale en 5e, en français et en mathématiques, permet de faire le point sur les besoins des élèves et mettre en place les aides qui leur permettront de combler leurs lacunes, avant le diplôme national du brevet en 3e, qui atteste la maîtrise du socle commun. Les épreuves du diplôme national du brevet prennent en compte les nouveaux programmes.

Le livret personnel de compétences (LPC) certifie l’acquisition des connaissances et compétences du socle commun, de l’école primaire à la fin de la scolarité obligatoire. Il permet aux parents de suivre les progrès de leur enfant. C’est un outil de communication entre l’École et les familles.

Suite de l’information sur le site de L’Education Nationale