Éducation : De nouveaux postes d’enseignants dès la rentrée prochaine

François Hollande a promis de créer 60 000 postes dans l’éducation nationale pendant la durée de son quinquennat, à raison de 12 000 par an, affectés en priorité en maternelle et primaire. Un engagement de longue haleine, mais qui devrait voir un début de réalisation dès la rentrée prochaine.

Le 16 avril, Vincent Peillon, chargé de l’éducation dans l’équipe de campagne, a en effet assuré qu’un millier de postes de professeurs des écoles pourraient être créés dès la rentrée 2012. Le financement de ces postes supplémentaire devrait figurer dans le collectif budgétaire du mois de juillet.

Le nouveau gouvernement n’aura pas le temps d’organiser un nouveau concours d’ici à septembre. Le recrutement de ces centaines d’enseignants supplémentaires devrait donc être réalisé sur les listes complémentaires au concours de professeur des écoles, parmi les personnes admissibles « ayant obtenu les meilleures notes juste après le 5000e candidat »,a précisé Vincent Peillon.

Le nombre de postes ouverts pour 2012 par le gouvernement précédent à ce concours très sélectif était de 5 000, un chiffre déjà revu à la hausse par rapport à la session de 2011 (3 000 professeurs des écoles).

Environ 8 000 candidats ont été déclarés admissibles après avoir réussi l’épreuve écrite. L’appel aux admissibles des concours de l’enseignement est une pratique courante. Les rectorats y puisent régulièrement pour combler les situations d’urgence, comme les remplacements.

La refonte de la formation de nouveaux enseignants ne pourra se faire en quelques semaines, mais une mesure d’urgence – sous forme de trois ou quatre heures de formation – est à l’étude pour ceux qui commenceront à enseigner dès la rentrée prochaine.

Les évaluations prévues en CE1 et CM2 devraient être suspendues

La circulaire de rentrée 2012, qui donne les grandes orientations de l’année, sera abrogée et réécrite. Ce document, publié fin mars au Journal officiel, proposait notamment aux enseignants de grande section de maternelle de repérer – de manière facultative – les difficultés des élèves dans dix compétences clés, une proposition qui avait suscité de vives critiques de la part des syndicats d’enseignants.

Par ailleurs, les évaluations prévues en CE1 et CM2 devraient être suspendues. Les livrets de compétences du primaire et du collège seront revus, sans pour autant que soit remise en cause la notion d’évaluation par compétences.

Dès le mois d’août, le futur ministre de l’éducation nationale s’engagera dans la préparation de la « grande loi d’orientation et de programmation » prévue pour l’automne.

Au programme : la réforme des rythmes scolaires, avec le retour au mercredi matin travaillé et le raccourcissement des vacances scolaires, et la création de l’École supérieure du professorat et de l’éducation, chargée de former les enseignants.

Par ailleurs, on ne sait pas si le nouveau président de la République appliquera dès la rentrée 2012 les promesses adressées le 16 avril au Comité national d’action laïque : il s’engage notamment à affecter en priorité à l’enseignement public les effectifs supplémentaires et à soumettre à « un impératif de mixité »scolaire les dotations des établissements, « y compris dans l’enseignement privé ».

Source  LA CROIX.COM