Diplômes et attestations: Le diplôme national du brevet

Diplômes et attestations: Le diplôme national du brevet

Le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Il fait une large part au contrôle continu et comporte une épreuve orale et trois épreuves écrites à la fin de la troisième. La loi d’orientation de 2005 a donné au brevet une dimension nouvelle : maîtrise des connaissances et des compétences du socle commun, note de vie scolaire, attribution de mentions.

Objectifs

Délivré par un jury, le brevet est un diplôme qui atteste les connaissances acquises en fin de collège.

Le brevet ne conditionne pas l’accès à une classe supérieure en fin de troisième.

Modalités d’attribution

Élèves des établissements publics et privés sous contrat

Sont désormais pris en compte pour l’attribution du diplôme national du brevet :

  • un examen écrit qui comprend trois épreuves : français, mathématiques, histoire-géographie – éducation civique (coefficients : 3 x 2)
  • une épreuve orale d’histoire des arts passée au sein de l’établissement (coefficient 2)
  • les notes obtenues en contrôle continu tout au long de l’année en classe de troisième : toutes les disciplines sont concernées sauf l’histoire-géographie-éducation civique, qui est déjà évaluée à l’examen. Total des coefficients : 9, 10 ou 11 selon la série.
  • la validation de la maîtrise des compétences du socle commun
  • la note de vie scolaire
  • pour l’enseignement optionnel facultatif, les points supérieurs à la moyenne de 10 sur 20 obtenus en latin, grec, langue étrangère ou régionale, découverte professionnelle de trois heures. Ils s’ajoutent au total des points dans les autres disciplines.

Pour obtenir le diplôme national du brevet, il faut la moyenne sur l’ensemble des notes et la validation du socle commun.

Les mentions « bien » et « très bien » permettent, sous certaines conditions, de bénéficier de bourses au mérite.

Élèves handicapés

Des aménagements de l’examen existent pour les élèves handicapés : les résultats scolaires peuvent être évalués dans un nombre restreint de disciplines, en dehors du français et des mathématiques, obligatoirement évalués.

Ils peuvent bénéficier des dispositions prévues par le  décret du 21 décembre 2005 relatif aux aménagements des examens et concours de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur pour les candidats présentant un handicap.

Adultes qui se préparent à l’examen dans le cadre de la formation continue

Le candidat choisit deux disciplines parmi celles enseignées en troisième. Elles sont évaluées en plus du français, des mathématiques et de l’histoire-géographie-éducation civique. Des résultats obtenus en contrôle continu peuvent être pris en compte.

Sections internationales

Une organisation particulière est prévue pour les élèves des sections internationales et des établissements franco-allemands :

  • une épreuve de langue vivante, en plus des trois épreuves écrites
  • une épreuve d’histoire-géographie dans la langue étudiée

Sections bilingues français-langue régionale

Les candidats des sections bilingues français-langue régionale ont la possibilité de composer en français ou en langue régionale, lors de l’épreuve d’histoire-géographie-éducation civique.

Enseignement agricole

Les candidats des classes de troisième de l’enseignement agricole se présentent à la série technologique ou professionnelle du brevet.

Candidats individuels

  • Élèves scolarisés au delà de la classe de troisième
  • Élèves de troisième de l’enseignement privé hors contrat
  • Adultes non inscrits à une préparation au brevet dans un établissement

L’examen comporte six épreuves. Quatre sont obligatoires :

  • français
  • mathématiques
  • histoire-géographie-éducation civique
  • langue vivante étrangère

Selon la série, l’élève choisit deux autres épreuves parmi les disciplines suivantes : physique-chimie ou sciences physiques, sciences de la vie et de la Terre ou prévention santé environnement, enseignements artistiques (arts plastiques ou éducation musicale). 

Évolutions du diplôme national du brevet depuis 2006

La loi d’orientation du 23 avril 2005 a donné au diplôme national du brevet une dimension nouvelle. 

2011

En 2011, un nouveau D.N.B. est mis en place.

L’épreuve d’histoire des arts (coefficient 2) devient obligatoire pour tous les élèves. Elle porte sur l’enseignement reçu en classe de troisième (essentiellement les arts du XXe et du XXIe siècle). Pour les candidats scolarisés, il s’agit d’un oral passé au sein de leur établissement. Pour les candidats du Cned, des Greta et des CFA, il s’agit d’une épreuve écrite d’une heure.

La maîtrise des sept compétences du socle commun devient également obligatoire. Sa validation s’effectue dans l’établissement.

2010

L’enseignement de l’histoire des arts est devenu obligatoire à la rentrée 2009. Son évaluation était optionnelle pour la session 2010 du DNB. Si l’élève le demandait, il pouvait passer un oral, organisé dans l’établissement, au cours de l’année. Seuls les points obtenus au-dessus de 10 sur 20  étaient pris en compte (coefficient 1) et venaient s’ajouter au total des points obtenus.

Les élèves ayant validé le niveau A2 dans une langue régionale étudiée peuvent demander que la mention « langue régionale » figure sur leur diplôme de brevet.

2008

Deux compétences du socle commun de connaissances et de compétences sont évaluées : le Brevet informatique et internet (B2i) niveau collège et le niveau A2 du « cadre commun de référence pour les langues » dans une langue vivante étrangère

Elles sont désormais exigées en plus de la moyenne obtenue entre les épreuves écrites de l’examen terminal et le contrôle continu.

2007

La note de vie scolaire, dotée d’un coefficient 1, est prise en compte.

Les élèves sont évalués sur la seule classe de troisième.

2006

Les mentions bien ou très bien ouvrent droit à l’obtention de bourses au mérite pour les élèves déjà boursiers sur critères sociaux.

L’option facultative de trois heures de découverte professionnelle est prise en compte au même titre que les autres options (points au-dessus de la moyenne) et le module de 6 heures est évalué en contrôle continu.