De la fécondation à la naissance – 4ème – Cours – SVT

De la fécondation à la naissance – 4ème – Cours – SVT  – Sciences de la vie et de la Terre

Transmission de la vie chez l’Homme

  • comment à partir de 2 gamètes peut-on former un nouvel individu ?
  • comment se forme et se développe un nouvel être humain à partir de la fécondation d’un spermatozoïde et d’un ovule ?
  • Comment les rapports sexuels peuvent-ils aboutir à une fécondation ?
  • Comment se réalise la fécondation chez les êtres humains ?
  • Comment savoir que la grossesse a débuté ?
  • Comment se déroule le développement de l’embryon puis du fœtus dans l’utérus maternel ?
  • Comment est assuré ce développement ?
  • Comment suivre le bon déroulement d’une grossesse ?
  • Comment naît le bébé ?

 

  1. I.     Les étapes assurant la transmission de la vie chez l’homme

1. Le rapport sexuel, étape indispensable à la création d’un nouvel individu

A la puberté les jeunes gens acquièrent la capacité de transmettre la vie. Dès un rapport sexuel non protégé, les spermatozoïdes sont déposés dans le vagin de la femme. Si ces rapports ont lieu dans la période d’ovulation, ils peuvent conduire à une fécondation et à la création d’un nouvel être humain.

Lors d’un rapport sexuel, l’homme libère du sperme au fond du vagin de la femme.

Quelques caractéristiques du sperme humain :

Le sperme humain est un liquide blanchâtre visqueux. Le volume émis à chaque éjaculation est d’environ 3, 4 mL. Un mL de sperme contient environ 100 millions de spermatozoïdes et des liquides nourriciers qui représentent 90% du volume total.

Le sperme contient des spermatozoïdes et des liquides nourriciers, Les testicules produisent en continu des spermatozoïdes à partir de la puberté.

Pour que le rapport sexuel aboutisse à la création d’un nouvel individu, il faut que les spermatozoïdes rencontrent les ovules.

Ce sont les ovaires qui produisent et libèrent les ovules.

Chez la femme, le fonctionnement des organes reproducteurs est cyclique de la puberté à la ménopause. Tous les 28 jours en moyenne, un ovaire libère un ovule. C’est l’ovulation.

L’ovule ne vit que 48 heures dans les voies reproductrices. Pour que l’homme et la femme aient un enfant, il faut qu’ovule et spermatozoïdes se rencontrent.  C’est donc au moment de l’ovulation qu’un rapport sexuel a le plus de chance d’aboutir à une grossesse.

2. La rencontre ovule-spermatozoïdes

Lors du rapport sexuel, l’homme introduit son pénis dans le vagin de la femme et y dépose quelques millilitres de sperme contenant environ 400 millions de spermatozoïdes.

Le vagin constitue pour les spermatozoïdes un milieu très acide. Seule une faible proportion d’entre eux pourront remonter jusqu’au col de l’utérus grâce aux mouvements de leur flagelle (1000 battements pour une progression de 1 cm).

Les spermatozoïdes doivent alors franchir le col de l’utérus qui sécrète une substance filamenteuse et collante : la glaire cervicale plus ou moins infranchissable selon la période du cycle de la femme.

À peine, une centaine de spermatozoïdes se retrouvent enfin dans la cavité de l’utérus.

Ils remontent en direction des trompes où la présence de cils vibratiles facilite le trajet des spermatozoïdes.

Au bout des trompes, au voisinage d’une des deux ovaires, des spermatozoïdes rencontrent un ovule libéré. La durée de vie des spermatozoïdes dans les voies génitales féminines est de 4 à 5 jours, la durée de vie de l’ovule est de 2 jours.

Seulement quelques spermatozoïdes arrivent à franchir les deux enveloppes qui entourent l’ovule et atteignent sa membrane. Un seul pénètre dans l’ovule, car dès qu’il a franchi cette membrane, celle-ci s’épaissit empêchant la pénétration d’autres spermatozoïdes. C’est la seconde sélection naturelles, et une nouvelle intervention du hasard.

Dans l’ovule, la tête du spermatozoïde libère son noyau qui va fusionner avec le noyau de l’ovule pour former la cellule œuf, c’est la fécondation. La fécondation a lieu dans la trompe, elle est donc interne à l’organisme féminin.

  1. II.  La fécondation

Une fois formée, la cellule œuf se divise en de très nombreuses cellules pour donner un embryon. Cet embryon en formation fait alors le trajet inverse, il migre dans la trompe pour aller se positionner dans l’utérus. Un jour après la fécondation, il est au stade deux cellules, deux jours après au stade quatre cellule, trois jours après au stade huit cellules, quatre jour après, il est au stade de petite mûre, à ce stade il quitte la trompe pour rejoindre l’utérus.

Le septième jour, l’embryon s’implante dans la partie superficielle de la paroi de l’utérus, c’est la nidation ou implantation. L’embryon se développe dans une poche protectrice contenant un liquide qui le protège, l’amnios. La couche superficielle de la paroi utérine n’est pas éliminée : les règles ne se produisent pas, c’est le premier signe de la grossesse.

Durant les deux mois qui suivront, tous les organes se mettront en place, l’embryon prendra forme humaine, on le nommera alors fœtus.

Les différentes étapes de la fécondation

Les photographies suivantes montrent les grandes étapes de la fécondation :

 

  1. III.   De la fécondation à la naissance 9 mois, pour fabriquer un nouvel être humain

À partir de la fécondation deux périodes se suivent :

Durant les deux premiers mois de grossesse, l’ensemble des organes se met en place. C’est la période embryonnaire, à la fin de cette période l’embryon mesure 30 mm ;

À partir de troisième mois de grossesse les organes se développent, l’embryon prend forme humaine, on le nomme fœtus. C’est la période fœtale, elle durera jusqu’à la naissance du bébé.

Durant ces deux périodes des échanges entre l’organisme maternel et l’embryon puis entre l’organisme maternel et le fœtus, sont réalisés au niveau du placenta. Le placenta représente une grande surface richement vascularisée qui permet d’assurer les besoins de l’embryon et du fœtus en développement. L’embryon puis le fœtus, sont reliés au placenta par le cordon ombilical contenant des vaisseaux sanguins reliés au sang maternel. Par ces vaisseaux ils reçoivent les substances indispensables à leur croissance (des nutriments et du dioxygène) et y rejette des déchets (dioxyde de carbone, déchets azotés).

Le placenta est également une barrière qui les protège des agents étrangers, mais il ne filtre pas tous, alcool, drogue, nicotine, peuvent passer dans le sang du futur bébé en formation.

Durant la grossesse, un suivi médical est obligatoire, la future maman passe des échographies, effectue divers bilans biologiques qui permettent de contrôler sa bonne santé et le bon développement du fœtus.

  1. IV.   La naissance du nouvel être vivant

Lorsque le terme approche, les contractions des muscles utérins permettent la dilatation du col de l’utérus. Ces contractions annoncent à la maman la venue du bébé. Lors de l’accouchement des contractions utérines permettent la délivrance et la naissance de l’enfant. Un nouvel être vivant voit le jour, une nouvelle histoire commence, celle de la vie…

Au bout de 9 mois, le travail de l’utérus va commencer pour permettre la sortie du bébé. On distingue 3 étapes :

 



De la fécondation à la naissance – 4ème – Cours – SVT   pdf

Tables des matières Transmission de la vie chez l'Homme - SVT : 4ème