Cahiers Pédagogiques

Les Cahiers pédagogiques sont nés au lendemain de la Libération, en 1945, dans tout un courant qui veut à la fois la démocratisation de l’enseignement et sa rénovation dans l’esprit de l’éducation nouvelle ; c’est aussi l’esprit du Plan Langevin-Wallon, c’est aussi celui des classes nouvelles du secondaire. Dans une structure très ouverte, artisanale à ses débuts (c’est essentiellement l’oeuvre de François Goblot), ils publient réflexions et instruments de travail, ils conjuguent théorie et pratique, sans jamais s’identifier à une doctrine particulière et exclusive. Orientés au début vers le second degré, les Cahiers pédagogiques couvrent maintenant tout le champ de l’éducation – maternelle, élémentaire, secondaire, professionnel, supérieur – et de la formation.

 Le CRAP – Cercle de recherche et d’action pédagogiques – est le nom actuel de l’association qui publie les Cahiers pédagogiques. Le CRAP se veut engagé, parce qu’il ne croit pas à une pédagogie pure (changer la société pour changer l’école, changer l’école pour changer la société, peut-on lire sur chaque publication), mais il sauvegarde jalousement son indépendance vis-à-vis de tout syndicat, de tout parti, de tout ministère. C’est en toute indépendance que le CRAP et les Cahiers prennent position sur les réformes qui sont mises en oeuvre et réclament celles qui leur semblent indispensables.

Les membres de l’équipe de rédaction des Cahiers pédagogiques et du conseil d’administration du CRAP sont des praticiens qui exercent dans tous les secteurs de l’école (primaire, secondaire, supérieur, formation ; enseignement, vie scolaire, documentation, orientation, direction…).

http://www.cahiers-pedagogiques.com/