Le petit soldat de plomb – Cm1 – Cm2 – Lecture – Compréhension – Cycle 3

Cm1 cm2 Lecture – Compréhension – Le petit soldat de plomb

Le petit soldat de plomb


Il était en plomb mais il était peint avec tant de soin qu’il semblait vivant. Il portait une veste rouge à boutons dorés, un ceinturon blanc et un pantalon noir qui avait l’air de sortir du repassage. Il avait un fusil sur l’épaule avec une longue baïonnette bien aiguisée et toute brillante.

Sous son haut képi noir, on croyait distinguer ses cheveux. Il avait fière allure avec ses joues rouges, ses yeux bleus et ses belles moustaches, frisées avec soin.

Les vrais soldats, comme lui, gardaient le palais du roi; mais le petit soldat de plomb n’était qu’un souvenir que le père avait rapporté à son petit garçon après un long voyage. Et il n’avait que les autres jouets à  garder.

Juste devant lui, se dressait un château fort, construit avec d’innombrables briquettes, avec des tours,
des créneaux et même un pont-levis.

Il y avait aussi un drôle de petit ours en peluche et une vieille toupie qui faisait un curieux bruit en tournant. Il y avait une balle qui avait reçu tant de coups de pieds qu’elle en avait presque perdu ses couleurs et des quilles pleines de bosses à force d’avoir été renversées maintes et maintes fois.

Mais le jouet préféré du petit soldat de plomb était la danseuse. Ce n’était pas vraiment un jouet, d’ailleurs.
C’était une de ces petites poupées de porcelaine qui étaient très à la mode dans ce temps-là. Elle était
perchée sur une petite boîte, en équilibre sur la pointe d’un pied. Quand on remontait le ressort, elle se mettait à valser au son d’un joyeux carillon.

Le petit soldat ne put s’empêcher de l’aimer dès qu’il la vit. La danseuse était vraiment belle dans sa
position gracieuse : une jambe lancée en avant et le bras à peine arrondi vers le haut. Elle était très
élégante dans son tutu de tulle un peu jauni par le temps.

Malheureusement, cette belle créature était trop fière pour remarquer le nouveau venu. Elle regardait
de l’autre côté et elle ne se retournait jamais, même pas la nuit, quand tous les autres jouets s’animaient. Le soldat avait essayé une fois de lui adresser la parole le plus galamment du monde mais, juste à ce moment, le couvercle d’une boîte située à côté de la danseuse, s’était soulevé brusquement et un diablotin à ressort en avait jailli.

Il avait fait une scène de jalousie terrible et il avait menacé le petit soldat des pires malheurs s’il osait
encore parler à la danseuse…

Pourtant, la danseuse n’était pas la fiancée du diablotin mais celui-ci était violent et méchant et il valait mieux garder ses distances. En réalité, le petit soldat de plomb n’avait pas peur du diablotin mais, comme il ne connaissait pas les sentiments de la danseuse, il ne voulait surtout pas lui attirer d’ennuis.

Un jour, parce que son petit maître voulait faire une bêtise ou que, peut-être, le diablotin à ressort lui
avait jeté un mauvais sort, le petit soldat de plomb tomba par la fenêtre et se retrouva dans la rue,
coincé entre deux pavés.

Petit à petit, il fut recouvert par la poussière. Mais un jour de forte pluie, la veste rouge du petit soldat
de plomb apparut entre les pavés. Deux gamins le ramassèrent et eurent la très mauvaise idée de le
transformer en marin. Ils construisirent un petit bateau de papier, placèrent le soldat de plomb à
l’intérieur, puis le déposèrent sur un ruisseau formé par l’orage.

Il descendit le courant à toute vitesse, secoué et ballotté par les vagues. Soudain, il s’enfonça dans le noir:
le ruisseau passait sous une dalle.

– Mon Dieu, se disait le pauvre petit soldat de plomb, qu’est- ce que je vais devenir ?

De ruisseau en ruisseau, le bateau arriva dans une rivière en pleine campagne. Quelle aventure ! Il y avait des cascades, des rochers, des tourbillons et de nombreux poissons qui semblaient très méchants !
Le petit soldat de plomb résista aussi courageusement que le commandant d’un navire, mais le bateau
était si mouillé qu’il finit par couler.

La dernière pensée du vaillant petit soldat fut pour la danseuse de porcelaine qu’il avait tant aimée.
Peu après, il fut englouti par un poisson et dès lors, il ne vit ni ne sentit plus rien. Il ne sut pas combien
de temps passa avant qu’il n’entende un cri de surprise:

– Oh ! Mais qu’est-ce qu’il y a là-dedans ? On dirait un soldat de plomb, ma parole!

La maman qui vidait le poisson avant de le mettre à cuire, amena le jouet à son petit garçon. Le gamin
joua un moment mais il en eut vite assez et alla le remettre avec les autres jouets.

Vous parlez d’une surprise ! Le petit soldat se retrouva devant le château de briquettes et la vieille toupie!
Il fit un effort, tourna les yeux et…mais oui ! La danseuse était toujours là! Le cœur du petit soldat se mit à battre si fort qu’elle dut l’entendre et elle se retourna vers lui en faisant une pirouette puis elle fit un genre de révérence gracieuse.

Immédiatement, le couvercle de la boîte voisine se souleva et le diablotin en jaillit. Mais, il était sorti trop vite et son ressort s’était cassé. Il retomba pour toujours dans sa boîte. À partir de ce jour, la danseuse apprit à monter la garde et le petit soldat apprit à danser la valse. Il paraît qu’ils vivent encore et qu’ils sont très heureux.

 

Hans Christian Andersen

Je comprends

1/ Qui est l’auteur de ce texte ? A quelle catégorie rangerais-tu ce texte ?

………………………………………………………………

2/ Décris le petit soldat de plomb.

………………………………………………………………

3/ Quel était le travail des soldats.

……………………………………………………………………

4/ Quels sont les autres jouets de la chambre ?

…………………………………………………………………

5/ Que ressent le soldat dès qu’il voit la danseuse de porcelaine ?

………………………………………………………………

6/  Pourquoi le petit soldat de plomb ne peut pas adresser la parole à la danseuse ?

………………………………………………………………………

7/ Qu’est-ce qui arrive au petit soldat ?

……………………………………………………………………

8/ Comment le petit soldat se retrouve dans sa maison ?

………………………………………………………………………

9/ Pourquoi le diablotin n’est désormais plus une menace ?

………………………………………………………………………

10/ Connais-tu d’autres récits du même auteur ? (Tu peux faire des recherches)

………………………………………………………………………

Correction

1/ Qui est l’auteur de ce texte ? A quelle catégorie rangerais-tu ce texte ?

L’auteur est Hans Christian Andersen. Ce texte est un conte

2/ Décris le petit soldat de plomb.

Le soldat était en plomb mais il était peint avec tant de soin qu’il semblait vivant. Il portait une veste rouge à boutons dorés, un ceinturon blanc et un pantalon noir qui avait l’air de sortir du repassage. Il avait un fusil sur l’épaule avec une longue baïonnette bien aiguisée et toute brillante.
Sous son haut képi noir, on croyait distinguer ses cheveux. Il avait fière allure avec ses joues rouges, ses yeux bleus et ses belles moustaches, frisées avec soin.

3/ Quel était le travail des soldats.

Ils gardaient le palais du roi

4/ Quels sont les autres jouets de la chambre ?

Il y avait  un château fort, un drôle de petit ours en peluche, une vieille toupie, une balle, des quilles, une poupée de porcelaine et un diablotin à ressorts.

5/ Que ressent le soldat dès qu’il voit la danseuse de porcelaine ?

Il tombe tout de suite amoureux d’elle.

6/  Pourquoi le petit soldat de plomb ne peut pas adresser la parole à la danseuse ?

Il ne peut lui adresser la parole car le diablotin le lui interdit et le menace des pires malheurs.

7/ Qu’est-ce qui arrive au petit soldat ?

Le petit soldat tombe de la fenêtre et s’ensuit un grand périple : il est récupérer par des enfants qui le déguisent en marin avant de la jeter à l’eau à bord d’un bateau en papier. Il dévale les courants pour finir avalé par un poisson.

8/ Comment le petit soldat se retrouve dans sa maison ?

Le poisson a été péché et se retrouve dans la cuisine d’une ménagère. Celle-ci fit la découverte du petit soldat en découpant le poisson. Cette maison n’était autre que la sienne.

9/ Pourquoi le diablotin n’est désormais plus une menace ?

Il n’est plus une menace car au cours d’une ultime crise de jalousie son ressort s’est cassé le laissant bloqué dans sa boîte à jamais.

10/ Connais-tu d’autres récits du même auteur ? (Tu peux faire des recherches)

Hans Christian Andersen (1805-1875) est un écrivain danois, qui, grâce à ses Contes pour enfants, incarne le génie populaire nordique. Parmi ses contes, les plus célèbres sont «le Vilain Petit Canard», «la Reine des neiges», «les Habits neufs de l’empereur», «les Cygnes sauvages» et «la Petite Sirène».



Cm1 cm2 Lecture – Compréhension – Le petit soldat de plomb rtf

Cm1 cm2 Lecture – Compréhension – Le petit soldat de plomb pdf

Tables des matières Contes - Lecture compréhension - Lecture - Français : CM2 - Cycle 3