Attachés d’administration de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur (ADAENES)

Attachés d’administration de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur (ADAENES)

Conditions d’accès au concours interne, missions, évolution de carrière, rémunération des attachés d’administration de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur.

Missions de l’attaché d’administration
Les attachés d’administration de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur appartiennant à un corps de catégorie A, exercent leurs fonctions :

dans les services centraux et déconcentrés et dans les services à compétence nationale relevant des ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et du ministère de la Jeunesse et des Sports

dans les établissements publics relevant de ces mêmes ministres

dans les établissements relevant du grand chancelier de la Légion d’honneur, sous l’autorité des responsables de ces services ou établissements

Lorsqu’ils sont affectés dans des établissements scolaires et universitaires, ils contribuent, dans le cadre de la communauté éducative, à l’éducation et à la formation des élèves ou des étudiants.

Lorsqu’ils sont affectés dans les services centraux ou déconcentrés et dans les établissements publics autres que d’enseignement, ils participent à l’élaboration et à la mise en oeuvre de la politique publique d’éducation.

Ils sont chargés de fonctions de conception, d’expertise, de gestion et de pilotage d’unités administratives. Ils peuvent être appelés à remplir les fonctions d’ordonnateur secondaire. Ils peuvent en outre se voir confier la gestion matérielle et financière d’un établissement.

Les attachés principaux peuvent être chargés des fonctions d’agent comptable d’un ou plusieurs établissements. À titre exceptionnel, les attachés peuvent également être chargés de ces fonctions.

Conditions d’accès au concours d’attaché d’administration
Conditions généralesCandidats de nationalité française
Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :

posséder la nationalité française

jouir de leurs droits civiques

ne pas avoir au bulletin n° 2 de leur casier judiciaire des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions

se trouver en position régulière au regard du Code du service national

remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Candidats ressortissants des autres états membres de l’Union européenne ou d’un autre état partie à l’accord sur l’espace économique européen :
Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 bis de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :

posséder la nationalité de l’État membre dont ils sont ressortissants

jouir des droits civiques dans l’État dont ils sont ressortissants

ne pas avoir de condamnations incompatibles avec l’exercice des fonctions

se trouver en situation régulière au regard des obligations du service national de l’État dont ils sont ressortissants

remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Conditions particulièresLe recrutement dans les corps d’attachés des administration de l’État s’effectue à titre principal par la voie des instituts régionaux d’administration (Ira) et à titre complémentaire par la voie du concours interne.

Pour l’accès au corps des attachés d’administration de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, il n’est organisé de recrutements directs que par la voie du concours interne.

Renseignement sur les Ira sur le site de la fonction publique

Le concours interne est ouvert aux fonctionnaires et aux agents de l’État; des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux visés à l’article 2 de la loi n°86-83 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, ainsi qu’aux militaires et magistrats. Ce concours est également ouvert aux candidats en fonctions dans une organisation internationale intergouvernementale.

Les candidats doivent justifier au 1er janvier de l’année au titre de laquelle est organisé le concours de 4 ans au moins de services publics.

Ils doivent en outre être en en activité, en détachement ou en congé parental à la date d’organisation de la première épreuve écrite.
Pour en savoir plus sur les concours ASS : modalités d’inscription, calendriers, préparation, etc.

Évolution de carrière de l’attaché d’administration
Peuvent être promus au grade d’attaché principal, les attachés d’administration inscrits sur un tableau annuel d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire à l’issue d’une sélection par la voie d’un examen professionnel.

Peuvent se présenter à l’examen les attachés qui au plus tard au 31 décembre de l’année au titre de laquelle le tableau d’avancement est établi ont accompli au moins 3 ans de services effectifs dans un corps civil ou un cadre d’emplois de catégorie A ou de même niveau et comptent au moins 1 an d’ancienneté dans le cinquième échelon du grade d’attaché.

Peuvent également être promus, au choix, attaché principal après inscription au tableau d’avancement établi après avis de la commission administrative paritaire les attachés justifiant au plus tard au 31 décembre de l’année au titre de laquelle le tableau d’avancement est établi d’au moins sept ans de services effectifs dans un corps civil ou cadre d’emplois de catégorie A ou de même niveau et d’au moins un an d’ancienneté dans le 9ème échelon du grade d’attaché.

Rémunération de l’attaché d’administration
Rénumération brute mensuelle ne tenant pas compte d’éventuelles primes ou indemnités.

AttachéDébut de carrière : 1 615,97 euros
Milieu de carrière : 2 134,56 euros
Fin de carrière : 3 046,73 euros
Attaché principalDébut de carrière : 2 009,54 euros
Milieu de carrière : 2 731,87 euros
Fin de carrière : 3 625,51 euros
Épreuves et programme du concours d’attaché d’administration
Nature des épreuves du concours interneLe concours interne de recrutement d’attachés d’administration de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur comporte une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

Épreuve écrite d’admissibilitéL’épreuve écrite d’admissibilité consiste en la rédaction, à partir d’un dossier relatif à l’organisation et au fonctionnement du système éducatif, d’une note permettant de vérifier les qualités de rédaction, d’analyse et de synthèse du candidat ainsi que son aptitude à dégager des solutions appropriées (durée : quatre heures ; coefficient 4).

Épreuve orale d’admissionL’épreuve orale d’admission consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat, ses motivations professionnelles et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle.

Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée maximale de dix minutes, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Au cours de cet entretien, le candidat est également interrogé sur des questions relatives aux connaissances administratives générales (durée : vingt-cinq minutes ; coefficient 4).

En vue de l’épreuve orale d’admission, le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle qu’il remet au service organisateur à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours.

Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guide d’aide au remplissage seront rendus disponibles en temps voulu sur le site internet du ministère. Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité.