Activités graphiques – Moyenne section – Maternelle – Cycle 1

Activités graphiques – Moyenne section – Maternelle – Cycle 1

 

Des activités graphiques en moyenne section

 

Les recommandations définies pour les activités graphiques en petite section valent pour celles pratiquées en moyenne section. Il s’agit d’orienter maintenant le geste pour produire des formes nettement définies et géométriques  et pour les reproduire.

Les activités de graphisme préparent les élèves à l’écriture dans le sens où elles vont leur permettre de développer des savoir-faire incontournables pour écrire en capitales d’imprimerie, puis en écriture cursive (en GS) :

–          maîtrise des gestes fins, contrôle de l’amplitude et de la direction

–          reconnaître et respecter des trajectoires

–          respecter des proportions et des rythmes

–          s’orienter dans l’espace, prendre et respecter des repères visuels (point pour démarrer, ligne(s), gestion de la page

–          posture, tenue du crayon, décontraction du corps et du bras

 

Les activités graphiques sont reliées à d’autres apprentissages : l’acquisition du principe alphabétique et la conscience phonologique.

 

Un exemple de programmation par période prenant en compte ces principes :

Tout le programme en fiches pédagogiques


Télécharger les documents

Livret pédagogique petite section et moyenne section PS-MS   pdf

Livret pédagogique grande section GS   pdf

SEPTEMBRE/OCTOBRE :

–          Eléments graphiques étudiés : le trait vertical, le trait horizontal, le trait oblique  et le rond.

–          Principe alphabétique : reconnaissance des prénoms (les sien, ceux de son groupe), écriture de son prénom pour ceux qui ne savent pas encore l’écrire, reconnaissance des lettres qui s’écriront avec des traits, écriture de ces lettres en fonction des éléments graphiques étudiés (A E F H I K L M N T V W X Y Z)

–          Phonologie : scansion des prénoms en syllabes, repérage du nombre de syllabes

NOVEMBRE/DECEMBRE ;

–          Eléments graphiques étudiés : le pont, le rond.

–          Principe alphabétique : apprentissage de la comptine de l’alphabet, épellation des prénoms, traitement de texte sur l’ordinateur, écriture des lettres en fonction des éléments graphiques étudiés (B C D G O P Q R U S)

JANVIER/FEVRIER :

–          Eléments graphiques étudiés : la ligne brisée oblique, la ligne droite, la canne, constitution d’un répertoire graphique

–          Principe alphabétique : association des deux graphies scriptes et majuscules, écriture des lettres en fonction des graphismes étudiés (J), anticipation de la grande section (parler de l’écriture cursive).

–          Phonologie : repérage du nombre de syllabes de mots à partir d’imagier, classement, segmentation et déplacement de syllabes

MARS/AVRIL :

–          Eléments graphiques étudiés : la ligne enroulée (boucle)

–          Projets en maîtrise de la langue : constitution d’abécédaires, rallye- lecture, participation aux différents salon du livre…

–          Phonologie : retirer, ajouter des syllabes au mot, identification de la syllabe initiale, de la syllabe finale

MAI/JUIN :

–          Phonologie : repérage de la syllabe à l’intérieur des mots, commencer à repérer des phonèmes voyelles pour les élèves qui le peuvent.

 

 

QUELQUES PRINCIPES :

 

  1. UNE APPROCHE VISUELLE

On retient le principe d’amener très régulièrement les élèves à faire des rapprochements visuels chaque fois que l’on aborde l’étude systématique d’un élément graphique.

 

Compétences visées :

–          Avoir un regard curieux sur son environnement

–          Y découvrir et étudier des éléments graphiques (rond, pont, trait vertical, horizontal, oblique, canne)

–          Verbaliser les impressions et nommer les éléments reconnus

 

Composantes et activités :

 

–          Lire l’image et en extraire la dominante graphique : découverte de photos présentées de façon à dégager la dominante graphique, sur des supports bien choisis, trouver des mots pour les qualifier (droit, penché, couché, debout, horizontal, oblique, vertical, rond, pont, canne)

–          Reconnaître les éléments graphiques : opérer des recherches dans la classe, ou dans l’école pour les repérer, les photographier, les photocopier

–          Réinvestir les acquis : réalisation d’un fichier pour chaque élément graphique étudié avec les photos de référence, photos prises par les élèves, documents amenés, papiers peints, reproductions d’oeuvres d’arts

 

  1. ON RECHERCHE DES LETTRES QUI S’ECRIVENT AVEC LES ELEMENTS GRAPHIQUES TRAVAILLES

Tout au long de l’année, au fur et à mesure des découvertes et des entraînements, on amène les élèves à repérer quelles lettres de l’alphabet utilisent tel ou tel trait, rond ou pont.

 

Compétences visées :

–          Savoir repérer les éléments constitutifs des lettres majuscules d’imprimerie

 

 Composantes et activités :

–          Organiser les traces pour écrire des lettres : faire des lettres en terre ou en pâte à modeler, utiliser des formes découpées ou des Kapla pour reproduire des lettres,

–          Décrire la position des éléments graphiques pour  faire découvrir le nom de la lettre décrite : utiliser un discours prescriptif pour faire écrire des lettres majuscules

–          Ecrire des lettres utilisant les éléments graphiques travaillés : reproduction des lettres à partir de modèles, retour sur la programmation définie avec les élèves et sur l’enjeu d’écriture de prénoms des élèves de la classe.

 

 

  1. UN CONTRAT D’APPRENTISSAGE ET DES EVALUATIONS INTERMEDIAIRES

Des évaluations sont programmées régulièrement pour faire le point sur ce que l’on a appris et sur ce qui pose problème. Ces évaluations portent sur la capacité à reproduire les lettres données ou à donner la correspondance en majuscules de lettres minuscules. A la fin de l’année scolaire, les élèves de MS commencent à transcrire un A majuscule en a en cursive.

 

 

 

SE CONSTITUER UN REPERTOIRE GRAPHIQUE  (TRAITS VERTICAL, HORIZONTAL, OBLIQUE) POUR ECRIRE LES LETTRES

 

Compétences visées :

–          Reproduire un geste graphique en expliquant sa façon de procéder

–          Repérer les composantes de tracés des lettres majuscules

–          Commencer à transcrire d’une graphie dans l’autre, anticiper les apprentissages de la grande section

 

Composantes et activités :

–          Constater et suivre la trajectoire du trait vertical : presser un éponge trempée dans de la peinture sur un papier grand format et suivre la coulure,

–          Produire le trait de haut en bas : avec de gros feutres,  prolonger les traits verticaux repérés sur une photocopie sur un support de grand format,

–          Produire le geste orienté, continu et limité : tracer des traits verticaux de différentes couleurs sans traverser les fenêtres rectangulaires dessinées sur le support de format A4, relier des points placés en haut et en bas du support,coller des bandelettes entre les tracés sur un format A3

–          Réinvestir les acquis : écrire la seule lettre qui ne mobilise qu’un trait vertical, la lettre I

 

 

–          Produire le trait horizontal orienté de gauche à droite continu et limité : relier des points dessinés à gauche et à droite du support, coller des bandelettes entres les traits horizontaux, compléter des tracés horizontaux faisant apparaître des « blancs » (format A4), tracer un quadrillage et remplir avec des couleurs variées

–          Réinvestir les acquis (traits horizontaux et verticaux) : dessiner des carrés, des rectangles, écrire des lettres E F H I L T, associer les deux graphies majuscules et minuscules

 

 

–          Découvrir  que l’on peut tracer de nombreux traits obliques dans une surface : tracer des traits obliques de plusieurs couleurs avec la règle géante tenue par deux autres enfants sur un grand format

–          Tracer des traits obliques en respectant la direction donnée par un inducteur : tracer des traits obliques à l’encre en suivant un inducteur au feutre dans une zone limitée (format A4), tracer des traits obliques avec une petite règle sur un support A4, reproduire des W (soit 2 lignes brisées), en suivant l’inducteur et en repérant les verticales servant de repères pour « repartir » dans l’autre sens, tracer des angles aigus, suivre une bande crantée pour tracer des zigzags

–          Réinvestir les acquis (traits horizontaux, verticaux et obliques) : dessiner des triangles, écriture des lettres A K M N V W X Y Z, associer les deux graphies majuscules et minuscules, écriture des chiffres 1, 4 et 7

 

–          Découvrir le pont endroit : mimer de petits sauts dans l’espace (franchissement de petites barrières) afin de se représenter le trajet que fait la main, découper des formes arrondies, les coller et tracer des cernes concentriques,  tracer des ponts qui sautent au-dessus de « briques » de différentes tailles, tracer des ponts latéraux concentriques avec des inducteurs (demi-ronds découpés orientés à droite, puis avec des demi-ronds orientés à gauche)

–          Découvrir le pont à l’envers : découper de formes arrondies les coller sous un trait horizontal,

–          Réinvestir les acquis : écrire des lettres utilisant des ponts B C D U R, associer les deux graphies majuscules et minuscules , écriture du chiffre 5

 

–          Représenter des cannes : en tracer dans tous les sens, de toutes les couleurs, de toutes les tailles pour animer une surface

–          Réinvestir les acquis : écrire la lettre J, associer sa graphie en minuscule, transcrire A en lettre cursive (1ère transcription dans cette graphie), des chiffres 0, 6 9

 

–          Résoudre le problème de la lettre S : s’entraîner à tracer des lignes courbes régulières en contournant des pièces ovales collées les unes sous les autres mais espacées, pouvoir dire par quel pont on commence (pont à droite ou pont à gauche)

–          Réinvestir les acquis : écriture de S, des chiffres 2, 3 et 8

 

 

Document réalisé par Marie-Laure Gabarroche CPC IEN Marmande à partir du travail réalisé par Janine Ducos PEMF à l’école Maternelle Labrunie et du livret d’accompagnement des programme